Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

605 - Invagination

Publié le par Arthémisia

 
 
 
Le flou fiance les couleurs. La caresse de l’ivoire noir poudroie sur l’iris, comme un crêpe.
L’éteignoir s’incline sur la guerre.
On perçoit à peine un froufroutement, celui d’un jupon, d’un volant, guère plus.
Puis le silence soudain, aimant, aimé, amant, appelle au recueillement.
Le recueillement, vous dis-je ! Alors elle cueille. Elle en prend des brassées, des gerbes, des champs entiers. Elle met ses mots à nu, elle met sa terre à nu. La nuit est  de moissons.
Elle caresse, elle gratte, elle  griffe, grise, cisèle, barbote, rabote. Elle joue.
Elle contourne. Elle plonge.
Désormais le ciel peut se perdre en lui-même, invaginal. Elle se perd avec lui.
Elle écrit. Le crayon entre en génuflexion. Il encense le papier.
Et tant pis si personne ne la lit.
Elle a déjà joui.
Copyright © Arthémisia – mars 2008
 
Illustration : Cy TWOMBLY - Three notes from Salalah

Commenter cet article

fbd 12/03/2008 15:16

je suis à chaque fois étonnée par la fougue de ton style, si bien accordée à cette oeuvre de Twombly!

Arthémisia 12/03/2008 18:53

Les oeuvres me parlent. Elles sont souvent mes seuls interlocuteurs....J'ai appris leur langue sans m'en rendre compte. Je me sens bien avec elles. Elles me le rendent bien. Une forme de symbiose existe entre nous.

don 11/03/2008 23:11

en graphologie , les jambages représentent l'enracinement, le passé, les parents, etc......... la terre.........

Arthémisia 12/03/2008 18:38

Don, l'oeuvre exposée n'est pas de moi!
Mais en haut de ce  blog tu as un extrait de mon écriture "Arthémisia" écrit de ma petite main...mais là évidemment point de jambage..que je fais aussi longs que mes hampes mais peut-être avec moins d'amplitude, moins de rondeur. C'est grave docteur?

don 11/03/2008 18:27

que de hampes !!!!!!!!!!!où? où?où sont donc les jambages ?????????

Arthémisia 11/03/2008 18:47

Cy TWOMBLY est un homme. ceci explique peut-être cela!
ps : je ne suis pas graphologue....

Gérard fleur bleue 11/03/2008 15:23

Fascination du blanc et du noir, harmonie des contrastes, et personne ne la lit ? ne la lie ? ne l'allie ? Je t'embrasse fort, G

Arthémisia 11/03/2008 16:28

Peu.
Merci d'être parmi ceux là...
Je t'embrasse ma fleur bleue préférée.
ARthi

joruri 11/03/2008 12:47

Bon, alors disons de la bave et n'en parlons plus... Ah ah ah ...Quand même; on ne m'enlèvera pas l'idée que ce sont des giclées...Panaris ?Non ,allez, assez taquiné pour aujourd'hui; même si je n'y vois pas franchement des volants et des frou-frous...Bonne journée et excuse mes saillies idiotes.

Arthémisia 11/03/2008 16:27

Mais il n'est en aucune façon question de volant et de froufrou...simplement d'écriture.
Ton idée de projection séminale, buccale ou bubonique  ....puisqu'il faut mettre des mots sur les tiens, hors mis son côté peu ragoûtant, reste de toutes manières liées à ma pensée car je vois de la même manière l'écriture comme une sorte d'excrétion de la pensée, comme son jaillisement libératoire.
Je n'oserai m'attarder ici sur tous les sens du mot saillie mais me sens néanmoins dans l'obligation de te féliciter pour tes traits ...d'esprit!
Bises
Arthi

Laurent Morancé 11/03/2008 11:39

Ton plus beau texte.

Arthémisia 11/03/2008 16:19

Je sens, je sais quand un de mes textes est puissant. Je savais celui là avant de le publier. Tu ne fais que me rassurer sur mon appréciation. Merci pour cela, Laurent.

. 11/03/2008 10:51

"Puis le silence soudain"De ce texte seule cette phrase est venue me frapper.

Arthémisia 11/03/2008 16:17

Peut être es tu plus sensible au silence qu'au discours?.....
sourire
Arthi

joruri 11/03/2008 10:08

On dirait un peu le résultat d'une éjaculation de godzilla ! :)))Pauvre bête...Faut comprendre, elle a du mal à trouver chaussure à son pied...

Arthémisia 11/03/2008 10:15

Oups....!
J'ai eu un instant nauséeux... 
Je doute pourtant que les éjaculas de quelque animal que ce soit puissent être si graphiques!

Staner 11/03/2008 09:51

J'aime bien l'illustration même si on n'arrive pas à lire ce qu'il y a d'écrit.Et puis c'est dommage pour les coulures dans le bas du tableau. Je pense qu'il aurait pas du le mettre debout tout de suite. Il aurait du attendre que ça soit sec.Sinon le haut est bien réussi, il avait du le faire en premier et ça devait être sec.

Arthémisia 11/03/2008 10:00

que non!
Cela a été peint lsur  un support vertical et la coulure est totalement voulue ! Nous ne sommes pas en Arts Appliqués Vincent mais en Arts Plastiques. Et tout fait sens.
Peindre c'est faire de choix. Le médium agissant tout seul nous parle bien évidemment de la volonté de l'artiste de ne pas tout maîtriser ...
Je te laisse faire lien avec mon texte...
Quant à la lisibilité de l'écriture : on s'en moque. Ce que Twombly veut ce n'est qu'une graphie qui fait sens, non par le sens d'un mot, mais par son fait même. Il ne convoque que l'écriture.

MAVERICK 11/03/2008 09:11

Un bisoux en passant....Arthi.....,troublant ce texte........Bonne journée
Bises
M@verick

Arthémisia 11/03/2008 09:17

L'écriture n'est qu'un trouble, Maverick....
bises
Arthi

JC 11/03/2008 09:10

tu enflamme les mots dans une poésie chargé de plaisir et de desiron en redemande ................comment ne pas tomber sous le charme et ne pas le lire l\\\'écume au lévres

Arthémisia 11/03/2008 09:16

L'écume aux lèvres? Je te trouve bien ...bestial tout d'un coup, J.C.! Je ne te connaîtrais pas que j'en serais presque effrayée...
Mais ne t'inquiete pas : tu en redemandes? Je n'ai pas encore dit mon dernier mot...ben oui...il va encore falloir me supporter.....dans tous les sens du verbe d'ailleurs!
Je t'embrasse mon frère.
Arthi

waid 11/03/2008 08:26

juste une experience celle de l'expo twombly à avigon , ces mots qui tremblent sur la toile , c'est petite trajectoire d'une création toute d'interiorité.
et puis ces immenses toiles qui t'enveloppent.
tellement fort et presque sexuel

Arthémisia 11/03/2008 08:29

Veinard! Je t'envie d'avoir vu Twombly!
Il s'est imposé ici aujourd'hui pour tout ce que tu décris.
 

orchis-mauve 11/03/2008 08:18

Qui refuserait de te lire, tu enchantes par tes mots, tes images, , "de flexion en génuflexion", on s'inclince devant tant de talentbises tendresO.

Arthémisia 11/03/2008 08:27

Tout ceci n'est peut-être qu'affaire de culture, et de compréhension...et sans aucun jeu de mot...ou presque.
bisous
Arthi