Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1174 - Brèves de fin avril 2010

Publié le par Arthémisia

Et si la question du jour se résumait en d(')eux mots ?

 

 

 

 

" Il est merveilleux de ne rien comprendre,

car alors, tout devient possible ! " 

@ Joruri

 


 

"Promis...je te roulerai une clope..."
@
Un anonyme que je ne remercierai jamais assez

 

 

 

" Le Beau doit vivre ! "
@ Ut 

Commenter cet article

Servanne 02/05/2010 21:37



Bien entendu, à qui le dis-tu, c'était surtout pour reprendre les jolis mots de tes amis ...


Ah l'odeur du jasmin, mon enfance à Tunis, je l'ai encore très fort en mémoire olfactive ...merci Arthi



Arthémisia 02/05/2010 21:41



Merci à toi! En fait ce jasmin c'est celui de mon voisin qui dégouline (le jasmin pas le voisin!)  abondamment chez moi  pour mon plus grand
bonheur.



Servanne 02/05/2010 21:28



mince, j'ai un url bizarre ! rire, je rectifie donc ... :)



Arthémisia 02/05/2010 21:36



Ca c'est quand tu as répondu au billet "sous les draps".Tu as dû taper un morceau de ta réponse dans ton pseudo mais ...je trouve que ce nouveau pseudo ne te
va pas si mal!



ah écouter sous les drapeServanne 02/05/2010 21:27



Cultivons la beauté chaque jour ... et même si on ne la comprend pas ... tout devient possible ...


Pensées et roses de mai ...



Arthémisia 02/05/2010 21:34



Il y a une grande part de la Beauté qui n'est pas à comprendre mais simplement à prendre.


Merci pour tes pensées et tes roses.


Baisers au jasmin (il embaume dans le jardin)



joruri 01/05/2010 22:48



Bon, c'est pas tout ça, mais va falloir mettre la viande dans le sac.


Bonsoir m͡β .



Arthémisia 01/05/2010 22:55



Plus rien d'ésotérique ou de mystique dans ta réaction très "famille Groseille". Mais je sais "La vie est un long fleuve
tranquille*"!!!


*désolée : on a les références qu'on peut! Et puis j'assume : ce film est extra!



joruri 01/05/2010 22:44



Me tente pas, J'ai toujours rêvé d'être cabbaliste...



Arthémisia 01/05/2010 22:52



Je ne me sens aucune vocation de prosélyte, ni de tentatrice d'ailleurs!



joruri 01/05/2010 22:30



Maintenant, je l'écris en phonétique DJØ, ça fait top classe !



Arthémisia 01/05/2010 22:35



Rires!!!


Je t'invite à lire la fin d'un vieux billet (très très vieux!) :


813 - De
l’importance de l’orthographe


 



joruri 01/05/2010 22:16



Pour moi, de son pardon. J'ai blogué là-dessus à l'instant, mais utilisant cette langue circonlocutoire qui peut laisser ouvertes des voies de compréhensions (et donc d'incompréhesions) qui font
qu'on doit se scritcher la tête...



Arthémisia 01/05/2010 22:26



L'Autre peut prendre aussi tant de sens.


Et ce n'est pas parce que j'écris très souvent ce mot avec une majsucule qu'il est de Nature divine  : c'est simplement parce que d'emblée il a mon
Amour et mon respect.


Tiens je viens d'écrire 2 autres mots avec des majuscules...


Comme j'écris Dieu, qu'il soit le tien Joruri ou celui d'un autre, comme j'écris Art aussi...


 



joruri 01/05/2010 21:59



En jouissant ? Peut-être pas toujours. Il doit bien y avoir de petites déchirures de temps à autre.



Arthémisia 01/05/2010 22:11



Peut-être pas seulement en jouissant, car c'est bien le fait d'être (donc rien de limitatif à une action ou à une autre, et même à pas d'action du
tout!)  qui à mon sens permet cette sensation d'étalement.


Et les déchirures, pfff! pourquoi en faire un problème? Par elles s'écoulent les trop plein, les partages nécessaires, qu'ils soient de plaisir ou de
douleur. La perfection serait tellement ennuyeuse. Les déchirures c'est aussi la possibilité de l'Autre, de son l'accueil.


 



joruri 01/05/2010 21:37



C'est la vie ou l'âme qui s'étale ?



Arthémisia 01/05/2010 21:42



la vie s'étale dans le corps et dans l'âme.



joruri 01/05/2010 20:05



Bonus track:


 


La vie hésite entre le corps et l'âme.



Arthémisia 01/05/2010 21:09



Cependant elle s'y étale en jouissant!



juliette 30/04/2010 22:21



Ut dit l'essentiel en peu de mots



Arthémisia 01/05/2010 14:52



L'essentiel de seulement quelques uns...malheureusement.



joruri 30/04/2010 13:13



YESSSS !    J'en aurais pris d'autres mais bon...


 


Il y a eu une peintre de la renaissance qui a été violée par un ami de son père. Elle a porté plainte. Et pour vérifier si elle ne mentait pas, on l'a torturée. Ça a un rapport avec ton nom ?


 



Arthémisia 30/04/2010 18:20



Artemisia GENTILESCHI.


Il est évident que mon pseudo a à voir avec le prénom de la magnifique Artemisia!!!! Mais uniquement pour sa passion dévorante pour l'Art et son combat pour
se faire admettre et faire admettre sa peinture, dans une profession qui à l'époque était essentiellement masculine.


 





Mon papa n'avait que de formidables amis, rassure toi! et pour ce qui est de la torture, je préfère me taire. Il en est tant....





Quant aux brêves elle me sont évidement personnelles, lues ici ou ailleurs  et leur choix est bien entendu relatif à leur importance pour
moi.


 



juliette 30/04/2010 09:07



je dirai à la suite de UT :


"le beau fait vivre"


Bisous



Arthémisia 30/04/2010 10:08



Que OUI!!!!


Même sur-vivre...je veux dire , vivre au-dessus, au-delà des douleurs.


Bises


Arthi



francis 30/04/2010 07:49



« Tout devient possible,de ne rien comprendre,c’est merveilleux »


 


« Je te roulerai une clope ,promis,ce ne sera pas un…joint… »


 


« Vivre, c’ est beau,inutile de faire…le beau ! »




Arthémisia 30/04/2010 10:06



Et pourtant c'est drôlement nécessaire de faire le Beau, le Beau majuscule (je dirai même que pour certaines personnes - suis mon regard...- c'est totalement
vital..) ... et pourquoi pas de s'efforcer tant que la Nature nous le permet, de rester soi-même autant physiquement que psychologiquement dans une esthétique qui nous convienne et soit aussi
accueillante pour l'autre.