Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1539 - Brèves de fin octobre 2011

Publié le par Arthémisia

 

Prendre des risques :

 

"Ton équilibre est dans ton regard"

@ Suzâme

 

 

"Pour Vivre, il faut accepter le risque du retour en la terre"
@ Gilles



« Je crois à la rencontre dans ce qu'elle a de plus improbable. Contrairement à ce qu'écrit Proust, on tombe amoureux de quelqu'un quand on sait qu'il n'est pas notre genre. La rencontre n'est jamais aussi forte que quand elle est déliée du monde social, avec cette force animale de l'étrangeté absolue, irrémédiable, de l'autre. Elle nous offre la chance de la chance, du désir, du désastre. »

@  Michel SCHNEIDER

 (Interviewé à propos de son roman Comme une ombre -  article paru dans l'édition du 02/09/11 du Monde des Livres que m'a gentiment communiqué Lucien)

Commenter cet article

Cédric 31/10/2011 21:43



Moi, je découvre, ici.


J'aime les mots en exergue.


Et je laisse ces mots-ci comme un pont construit vers les miens.


 



Arthémisia 01/11/2011 09:14



Merci de cette visite Cédric.


Il suffit de passer le pont...



Elo 31/10/2011 21:07



C'est génial ces brèves... Quelle bonne idée !!! Bisous



Arthémisia 31/10/2011 21:26



C'était l'idée d'un de mes amis internaute sur l'un de ses premiers blogs. Je lui ai piquée. Depuis Frédéric a suivi plein d'autres chemins.


 


Merci Frédéric!


Bises à tous les 2.


A.



monik 31/10/2011 16:41



Si je comprends bien , cela commence par une rencontre improbable et se termine par la chance du désastre!!!


Il y a aussi la proximité sidérante entre les êtres et il faudrait  qu'elle ait la chance de ne jamais se perdre mais de s'entre- tenir.



Arthémisia 31/10/2011 21:21



Une "belle"histoire d'amour est souvent un désastre.


L'entretien me parle plus de routine, de corvée que de plaisir.


Quand à la chance...Je préfère ne rien dire.


Elle est probablement liée au simple risque de la vie.



Lucien 31/10/2011 07:26



"qu'il n'est pas notre genre" ... doit-on, peut-on aussi le lire dans le sens de la théorie du genre qui a déchaîné la polémique récemment ?



Arthémisia 31/10/2011 07:59



Et pourquoi pas?


 



Suzâme 31/10/2011 06:06



Bonjour Arthi,


Comme le regard est important ! Je n'ai pas inventé qu'il était la fenêtre de l'être et même quand il y a cessité, absence de couleurs donc de lumière, il y encore source de sensations,
de pensées. L'une des deux autres citations m'a menée à Gilles passionné de poésie. La troisième est à relire. Mes prunelles résitent à cette-ci: 6h du matin, l'heure du chat poète. Bisous.
Suzâme



Arthémisia 31/10/2011 07:56



6h c'est aussi l'heure du loup...



Bisous.


A.



Ren 31/10/2011 01:19



ce qui était justement  l'objet de mes commentaires  sur  le post  " désirer": http://corpsetame.over-blog.com/article-20560673-6.html#anchorComment



Arthémisia 31/10/2011 07:54



Je les ai relus.



Ren 31/10/2011 01:18



au sujet  de la citation sur Proust...


 


selon moi on recherche  en même  temps  la différence  et la part  de commun ou au plus proche  ( proximité)  dans l'approche  de l'autre



Arthémisia 31/10/2011 07:54



Quelque chose me gène dans ce que tu dis, c'est l'emploi du verbe "rechercher".


Il me semble qu'en fait on ne cherche pas mais que c'est quand cet autre approche que nous sommes alertés et que nous faisons nos choix de liens avec le différent et le proche, justement parce
qu'il y a proximité et différence, re-connaissance et étrangeté (donc attirance)



tilk 31/10/2011 00:58



de très belles brèves....


besos


tilk



Arthémisia 31/10/2011 07:43



Si elles amènent réflexion c'est déjà ça...!


Bises


A.