Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1452 - Le Rêve blanc

Publié le par Arthémisia

 

http://www.artsconnected.org/media/65/ec/4a15560ee00082a699056ca1fd69/1024/768/22349.jpg

 

 

 

Il faut du temps pour  ne plus faire mien, ton pas, le sable et même l’air.

La terre dort cette après-midi et le soleil est un cri.

Mon rêve va devenir blanc.

© Arthémisia – 06/2011

 

Avec : Günther UECKER – White field -1964

Commenter cet article

Lmdef 23/06/2011 23:34



Je préfère croire que les rêves, qu'ils soient blancs, ou qu'ils aient encore la force d'impressionner la pellicule, ont une utilité certaine.


Tant que qqchose se revit intérieurement, c'est qu'elle a encore des comptes à rendre, qu'elle a encore des choses à nous raconter, sur ce qu'il s'est passé, des choses à nous faire comprendre
sur nous-même.


Si un jour il m'arrivait de faire un rêve blanc, j'en aurai peur au point de me pincer très fort, pour savoir si je suis toujours en vie !



Arthémisia 24/06/2011 07:35



Attention: un rêve blanc n'est pas un rêve vide.


Comme tu le dis, c'est l'effroi....



Versus 19/06/2011 18:04



C' est un je te repousse pour mieux t' apprivoiser cette oeuvre !



Arthémisia 19/06/2011 18:18



J'ai fait une recherche rapide sur le net : les clous qui sont en fait des pointes peintes en blanc sont plantés  sur la face avant d'une toile blanche. Ce n'est donc pas leur partie
la plus agressive qui "accueille" notre regard. Pourtant il reste malgré tout beaucoup d'ambiguité dans cette oeuvre mi-attirante, mi-repoussante.


Et je ne reparlerai pas du blanc.



tilk 18/06/2011 01:06



je ne le trouve pas si agressif que ça...parcontre le travail sur la matière ..ces ondulations...j'adore


besos


tilk



Arthémisia 18/06/2011 10:58



Oui, ces ondulations sont assez fascinantes mais le blanc est pour moi la couleur la plus difficile à vivre et tous ses "piquants" sur la surface semblent cacher quelque chose. J'ignore
en quoi ils sont fait. On dirait quelque chose enfoncé par derrière l'oeuvre, quelque chose comme le tapis d'un fakir.


Je t'embrasse.


A.



monik 16/06/2011 18:16



La vie n'est pas monochrome.



Arthémisia 16/06/2011 18:50



Mais le blanc est bien la "somme" de toutes les couleurs....



tilk 16/06/2011 01:01



il y a plein de petite chose qui font notre quotidien quand elles viennent a manquer


c'est tout un monde qui nous manque


besos


tilk


j'adore le tableau


 



Arthémisia 16/06/2011 06:15



Le mystère de l'Autre perdure tant dans l'absence.


Moi aussi j'aime beaucoup cette oeuvre, si pure et pourtant si douloureuse en ce blanc agressif.


Je t'embrasse


M



Russalka 15/06/2011 15:49



Un rêve à la voie ( voix) blanche. Un peu comme une nuit, voix ouverte et pourtant close. 



Arthémisia 15/06/2011 21:25



Rien ne s'est fermé. Rien n'est vraiment ouvert. Tout fut et est Beau.