Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1740 - Je veux être

Publié le par Arthémisia

Quand elle est en danger de mort, la moindre fourmi se débat, elle est abandonnée, brusquement arrachée à sa collectivité. En elle aussi, tout l'univers s'éteint. Il n'est pas naturel de mourir, puisqu'on ne veut pas. Je veux être.

Le Roi (Le Roi se meurt, E. Ionesco)

Avec : Philippe de Champaigne – Allégorie de la vie humaine - Première moitié du XVIIe - Huile sur bois, 28 cm x 37 cm - musée de Tessé, Le Mans

(Merci Max pour cet extrait du Roi)

Voir les commentaires

1739 - Chanson pour les enfants l’hiver

Publié le par Arthémisia

1739 -  Chanson pour les enfants l’hiver

Dans la nuit de l'hiver

Galope un grand homme blanc.

C'est un bonhomme de neige

Avec une pipe en bois,

Un grand bonhomme de neige

Poursuivi par le froid.

Il arrive au village.

Voyant de la lumière

Le voilà rassuré.

Dans une petite maison

Il entre sans frapper,

Et pour se réchauffer,

S'assoit sur le poêle rouge,

Et d'un coup disparaît

Ne laissant que sa pipe

Au milieu d'une flaque d'eau,

Ne laissant que sa pipe

Et puis son vieux chapeau.

 

Jacques Prévert

 

Avec : Mon Homme du Réveillon – photographie © Arthémisia - déc 2014 (ben ….euh…je ne suis pas actuellement en « terrain » très … favorable !)

Voir les commentaires

1738 - Une Mémoire

Publié le par Arthémisia

Le temps ouvre un jour nouveau.

L’espace d’un silence, je prends ton corps à nu.

Les lèvres closes, je te parle. Encore endormi, tu m’écoutes.

Mon amour est pour toi, et moi seule le sait.

Ta peau s’en souviendra pourtant quand nous serons partis.

Nous n’avons rien promis. Juste écrit une mémoire.

Arthémisia © janvier 2015

 

Avec : BEN – La vie ne s’arrête jamais - 2011

Voir les commentaires

1737 - Un Champ des possibles

Publié le par Arthémisia

 

Une année qui commence est un champ des possibles.

Je vous en souhaite des plus lumineux.

Arthémisia © Janvier  2015

 

Avec : Rembrandt Harmenzsoon van Rijn – Philosophe en méditation – Huile sur panneau de bois (28x34 cm) – 1632 – Musée du Louvre

Voir les commentaires

1736 - Se Libérer des exigences de la raison

Publié le par Arthémisia

 

« Ce qui croient ce qu’ils voient ont perdu, ceux qui voient ce qu’ils croient ont gagné »

Emmanuel CARRERE – Le Royaume - p. 242, Edt P.O.L -  2014

 

Avec : Michelangelo MERISI dit Le CARAVAGE – La Conversion de Saint Paul sur le chemin de Damas (1600)

Huile sur toile – Chapelle Cesari, Santa Maria del Popolo – Rome

Voir les commentaires

1735 - Elle était l’air (…« sur » une première séance d’hypnose)

Publié le par Arthémisia

 

Qu’était-elle ? Elle ne le savait plus et ne le sait toujours pas. Cela n’a d’ailleurs plus vraiment d’importance.

Elle s’était d’abord sentie s’enfoncer dans le fauteuil, aspirée lentement dans une faille sous sa chair, rentrée de façon incontrôlable dans ce mou engloutissant, mais aussi rassurant, qui se refermait de plus en plus sur elle, ce sable, cette terre, cet immense ventre qui la réchauffait et repoussait au loin les questions.

C’est seulement là que son corps a commencé à perdre son importance ; il ne disparut pas mais fut oublié, pour quelques temps.

Sa main gauche prit son envol, décolla du fauteuil, suspendue à des centaines de petits ballons, et cela sans qu’elle n’ait décidé de quoi que ce soit, alors que la droite restait posée là, pesant lourdement.

Puis tout son corps fut emporté. Elle survolait des champs devenus un patchwork de verts, suivait le ruban argenté d’une route qui croisait le cyan d’un fleuve. L’horizon s’élargissait ; le temps était mort et l’espace perdait ses dimensions.

Elle était l’air.

Le mal était resté dans la faille, qui s’était refermée sur elle-même. Elle l’imaginait tombant jusqu’au noyau terrestre où il brûlait.

Elle était l’air et le resta toute la journée, en se disant qu’il faudrait absolument recommencer cette expérience.

Arthémisia © décembre 2014

 

Avec : Marcel Duchamp, Disk Inscribed with Pun for Anemic Cinema, 1926

Voir les commentaires

1734 - Brèves de fin novembre 2014 (billet programmé le 16 novembre...)

Publié le par Arthémisia

 

 

La beauté qui se perd nous aime toujours de nous avoir perdus

Serge PEY

que cite Ren

Avec : La Naissance de Vénus - Odilon REDON

huile sur toile - MoMA - NY

Voir les commentaires

1733 - Au Fond du terrier

Publié le par Arthémisia

1733 - Au Fond du terrier

Ce matin elle a tremblé au fond de son terrier : c’est vrai que cette histoire ferait un crime parfait.

Pourtant il faudra bien un jour arrêter de mourir.

 

Arthémisia © novembre 2014

 

Avec : Alfred PELLAN – Sous terre – huile sur toile - 1938

Voir les commentaires

1732 - Je te tuerai

Publié le par Arthémisia

1732 - Je te tuerai

Tu es venu.

Je ne t’attendais pas.

J’attendais quelqu’un mais sûrement pas toi. Faut-il attendre quelqu’un ? Aujourd’hui, je me le demande. C’est peut-être laisser la porte ouverte à n’importe qui, au premier courant d’air, au premier pique assiette. A l’incongru, au nuisible.

Dans les premiers temps, je ne t’avais même pas vu. Ni entendu. Tu étais discret, calme. Tu ne faisais pas de vague, pas de bruit, comme un grain de poussière négligemment posé là parmi bien d’autres, presque sage.

Pourtant tu n’es pas comme les autres.

Tu t’es pelotonné dans ce lieu accueillant, dans cette petite fente douce et chaude, dans ce nid qui ne t’appartenait pas. Tu y as pris tes aises, tu t’es nourri de moi, de ce que tu trouvais, le meilleur de ma chair.

Alors, tu as sorti tes muscles et tout bousculé, tout cassé. Mes parfums, mes Sauternes, mon basilic, les embruns de mon homme, les fleurs de sa peau, les mémoires de son ventre…tout a disparu.

Fort, tu es devenu fort. Tu veux la meilleure place, celle du milieu, devant les yeux, devant les mains, devant l’élan et la caresse, celle qui motivera tout et tous, celle qui ne donne aucun choix, celle du mal.

Tu ne l’auras pas !

Le 19, je te tuerai.

Copyright Arthémisia © 10 novembre 2014

Avec : Marianne STOKES – La Jeune fille et la mort

Huile sur toile - 95 x 135 cm
Musée d'Orsay

Voir les commentaires

1731 - Grrrrr!!!!!!!!

Publié le par Arthémisia

1731 - Grrrrr!!!!!!!!

Pour éviter d’être envahi par les pubs imposées par over-blog (et tant d’autres), installer adblock plus.

C’est gratuit et ça permet de respirer un peu… avant de trouver mieux.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>