Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #leurs poesies tag

1424 - T'as mis ta

Publié le par Arthémisia

T’as mis ta culotte bleu-ciel T’as ton ventre et tes seins que t’offres sur un plateau T’aimes les fraises je t’offre des marrons chauds c’est la fin des tomates Au fond des yeux t’as un oiseau sauvage que j’avais pas encore vu Alfonso JIMENEZ In Plusieurs...

Lire la suite

1386 - Hymne à Isis

Publié le par Arthémisia

Parce que je suis la première et la dernière Je suis la vénérée et la méprisée Je suis la prostituée et la sainte Je suis l’épouse et la vierge Je suis la mère et la fille Je suis les bras de ma mère Je suis la stérile et mes enfants sont innombrables...

Lire la suite

1370 - Vitam Impendere Amori

Publié le par Arthémisia

Un soir je descendis dans une auberge triste Auprès du Luxembourg Dans le fond de la salle il s'envolait un Christ Quelqu'un avait un furet Un autre un hérisson L'on jouait aux cartes Et toi tu m'avais oublié Guillaume APOLLINAIRE (cité par André BRETON...

Lire la suite

1218 - Le Lac

Publié le par Arthémisia

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges Jeter l'ancre un seul jour ? Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière, Et près des flots chéris qu'elle devait...

Lire la suite

1204 - Sonnet allégorique de lui-même....

Publié le par Arthémisia

Une s uite magnifique à mon billet d'hier.... La Nuit approbatrice allume des onyx De ses ongles au pur Crime, lampadophore, Du Soir aboli par le vespéral Phoenix De qui la cendre n'a de cinéraire amphore Sur des consoles, en le noir Salon : nul ptyx,...

Lire la suite

1179 - Les Racines avides

Publié le par Arthémisia

Ces jours qui te semblent vides Et perdus pour l’univers Ont des racines avides Qui travaillent les déserts. Paul VALERY Avec : Giuseppe PENONE - Elevazione – Bronze - Rotterdam

Lire la suite

1164 - Debout (1)

Publié le par Arthémisia

Lèvres emmaillotées comme une rose humide, portant les rayons de miel alvéolés, aux confins du monde dès l’aube des jours tu étais debout, ravalant tes larmes. Ossip MANDELSTAM Nouveaux Poèmes 1930-1934 Avec : Vilhelm HAMMERSHØI - Femme nébuleuse - 1...

Lire la suite

1129 - La Femme et son poisson

Publié le par Arthémisia

La vierge et son grillon le lustre et son écume La bouche et sa couleur la voix et sa couronne Paul ELUARD - Les Mains libres Avec : La Femme et son poisson - Man RAY

Lire la suite

1108 - Si j'avais....

Publié le par Arthémisia

Had I the heavens’embroidered cloths, Enwrought with golden ans silver light, The blue and the dim and le dark cloths Of night and light and the halflight, I would spread the cloths under your feet : But I, being poor, have only my dreams : I have spead...

Lire la suite

1060 - Bonne nuit m’amie,...

Publié le par Arthémisia

Les rêves de hautes marées Bisous de la lune derrière les nuages encre chinoise Les nuages encre chinoise derrière le feuillage orange vif des chênes Les feuilles orange comme tapis sous mes pas Pas à pas, joie à joie Copyright © Thomas dont les tentatives...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>