Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #mes texticules (oui, oui... les miens!) tag

1610 - La Nuit n'est pas un puits

Publié le par Arthémisia

 

En réponse à la nouvelle proposition de Juliette sur Papier libre :

La Nuit est un puits…

dont je me suis amusée à prendre le contre-pied....

 

 

 

http://blog.charles-chaplin.info/public/peinture_decorative/apres_1870/.Chaplin_Bonnat_La_Nuit_1874_m.jpg

 

 

Il ne pleut pas ce soir. Et la plage est toute plate.

Tu m’as tendu tes bras, tes yeux et puis tes bras. Je n’ai plus peur du noir.

Nous avons bu ensemble le vin des nuits pas sages, et nous avons nagé dans notre mer d’orange, et roulé sur le sable de ses poudrins sauvages.

Je t’ai dit à bientôt. Je savais le jamais.

Tu n’as pas répondu.

La nuit n’est pas un puits.

Tu es la vérité.

 

 

© Arthémisia – 02/2012

 

 

Avec : Charles CHAPLIN – Allégorie de la nuit - 1874

 

Voir les commentaires

1601 - Quand tu ne seras plus morte

Publié le par Arthémisia

 

http://3.bp.blogspot.com/-ZPleVacsx7E/TVhOBEgXbJI/AAAAAAAADhc/KHhlT2zav-A/s400/edward+munch+-+Sans+titre.bmp

 

 

Où seras-tu quand tu ne seras plus morte ?

Tu n’attendras plus les premières fleurs, les premiers narcisses, les premiers soucis. Tu n’attendras plus le soleil couchant pour porter la couleur.

Tu ne compteras plus, tu ne te fâcheras plus, tu ne t’écrouleras plus dans ce lit sans d’autres envies que d’y oublier tout le jour, tous les jours.

Tu dormiras.

Tu ne penseras plus à demain.

Tu ne chercheras pas le rêve.

Tu ne seras plus ce cadavre que tu n’as pas voulu. Tu sortiras de ta tombe et seras ce que tu as été.

 

© Arthémisia – 02/2012

 

Avec : Edvard MUNCH - sans titre

Voir les commentaires

1594 - Où vivent les anges ?

Publié le par Arthémisia

Pour Papier Libre : Juliette veut nous faire parler de nos infinis paysages.

 

 

 

http://perso.orange.fr/p.agostini/wall/venus_chiffon67.jpg

 

 

 

Tout peluche.

Tout a été épluché, émietté, mis en morceaux.

Bien sûr, on peut ramasser ces débris, les entasser, se coucher dessus, s’en faire un nid ; c’est somme toute assez confortable. Il y en a tant…

Jusqu’à ce qu’ils s’éparpillent, s’éloignent les uns des autres, et qu’on se retrouve à même le sol, sans isolant.

Et puis, la charpie n’a jamais fait une couverture.

 

Il s’agit pourtant de retrouver un fil, de refaire du fil.  Au milieu d’elle.

Oui, retrouver un fil, puis tricoter, croiser, tramer, boucler, tisser d’infinis paysages.

Où vivent Les Anges.

Où vivent les anges ?

 

 

 

© Arthémisia – 02/2012

 


 

Avec : La Vénus aux chiffons - Michelangelo PISTOLETTO – technique mixte - 1967

 

 

Voir les commentaires

1592 - La Respiration de lumière

Publié le par Arthémisia

 

http://obc.online.fr/blog/wp-content/uploads/Monumenta-2011-AnishKapoor-Leviathan-IMG_5285.jpg 

 

Qu’est-ce qu’on peut faire ? Il ne fait vraiment pas beau.
On cherche vainement derrière les paupières baissées, les rouges lambeaux d’une respiration de lumière.
Tant pis ; on va les abandonner –on n’y peut rien- ces petites cailles et ces petits blaireaux qui finiront de toute façon, les unes dans la gueule des autres. Ca fait bien un gros chiffre.
Qu’ils crachent sur les cartons à dessin.
Le soleil est la vraie lumière, celle qui ne brille pas dans les centres commerciaux.
Et l’absence de biens (le mot est malheureusement à double sens) n’est pas l’absence de sens.
C’est même probablement le contraire.

 

 

© Arthémisia – 01/2012

 

 

Avec : Leviathan – Anish KAPOOR
Monumenta 2011 - Grand Palais - Paris

Voir les commentaires

1590 - On a ouvert portes et fenêtres

Publié le par Arthémisia

En réponse à la dernière  incitation de Juliette sur Papier Libre

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.critikat.com/local/cache-vignettes/L384xH577/maison_sacrifice-1-0bdef.jpg
 

 

 

On a ouvert portes et fenêtres.
Qui a fait cela ?
Il a dû partir.
Tout a été refermé. Il fait tellement froid ce soir.
On verra bien demain qui manque à l’appel.
On le retrouvera peut-être, ou bien peut-être pas ? Cela n’a pas d’importance ; qu’est-ce qui a de l’importance ?
La mouche est restée là et se cogne comme hier contre la lampe pâle. Un jour elle y mourra.
 
© Arthémisia – Janv. 2012



Avec : photo du film Le Sacrifice d’Andreï TARKOVSKI - 1986

...à voir absolument

et BACH bien sûr

Voir les commentaires

1585 - La Bête

Publié le par Arthémisia

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/64/Franz_Marc-Dog_Lying_in_the_Snow-1910-1911.jpg

 


C’était la fin de l’après-midi, du dimanche après-midi. Il faisait froid dans l’appartement. Elle se refusait à allumer le chauffage. Il fallait prévoir demain.

Elle ouvrit largement les deux mains et les posa à plat sur le clavier de l’ordinateur. Une  douce chaleur en montait, comme d’une bête.

© Arthémisia – 01/2012

 

 

Avec : Franz MARC (1880 – 1916)  – Chien allongé dans la neige
Huile sur toile, 62,5 x 105 cm - 1910/1911 – Städel Museum - Frankfort

Voir les commentaires

1581 - La Voix et le silence

Publié le par Arthémisia

 

http://stephan.barron.free.fr/art_video/images/duchamp_boite2.jpg



La voix et le silence partagent le sol. Il suffit de les écouter marcher dans le hasard somptueux de l’incarnation pour leur donner les nouvelles conditions du possible.
En bordure de saison, ils savent remplir l’espace des sensations qui ne peuvent disparaître.
La voix et le silence sont soucieux des mêmes vérités. Ils kidnappent la  fin de certains jours pour en faire un paquet cadeau.

© Arthémisia – 01/2012

 

 

 

 

Avec : Marcel DUCHAMP – La boîte-en-valise,
Paris 1936 - New York 1941
Technique mixte

Voir les commentaires

1580 - Créer

Publié le par Arthémisia

 

http://blog.e-artplastic.net/artsplastiques/images/ombre_ramette.jpg

 

 

 

 

L’insécurité vient de l’ombre rentrée, issue de l’ombre portée mais projetée à l’intérieur de nous.

C’est là, entre deux ombres, que cette chose, qui pourrait bien être nous, tangue, oscille, et cherche un équilibre.

Et parfois tombe.

Et parfois crée.

 

© Arthémisia – 01/2012


 

Ecrit après lecture de « Richard SERRA - L’Origine de la gravité » de Daniel KLEBANER - Edt Ides et Calendes – Collection Polychromie…que je vous recommande vivement.

J’ai d’ailleurs failli vous proposer comme « avec », une des œuvres particulièrement célèbres de SERRA Bramme für das Ruhrgebiet  une installation de 14.5 m x 4.2 m x12.7 m en acier au Emscher Park de Gelsenkirchen, réalisée en 1998.

Mais RAMETTE s'est imposé.

 

 

 

Avec : Philippe RAMETTE – L’Ombre (de moi-même) - 2007

Voir les commentaires

1579 - De l'Air

Publié le par Arthémisia

 

http://www.sfmoma.org/images/artwork/medium/92.426_01_d02.jpg

 

 

 

Certaines arêtes montent haut. Très haut.

Elles imposent, et, nourries d’une raideur narquoise, s’épanouissent sur des plafonds moulurés, prétentieux, en un blanc plombant l’espace.

 

D’autres, heureusement, s’arrondissent à peine nées, et déclinent en un arc solaire, avant que de retomber en créant l’air.

 

Alors respirer.

 

© Arthémisia – 01/12

 

Avec : Gordon MATTA-CLARK (1943-1978) - Conical Intersect (détail)

1975, photographie, 27-29 rue Beaubourg, Paris.

Voir les commentaires

1571 - Je n'y étais pas

Publié le par Arthémisia

 

http://storage.canalblog.com/99/07/119589/38760885_p.jpg

 

 

 

 

Il n’y a pas de ruines. Il n’y a pas d’argile, pas de pierres, pas de quoi prouver qu’on a construit là.

Il n’y a rien. Même pas un mur autour. Aucune zone, aucune limite, aucun dessin sur aucune carte.

Cela n’a pas existé.

Ou alors cela a disparu. Totalement.

 

D'ailleurs cela a-t-il paru ? Est-ce apparu?

Il parait que les apparences sont trompeuses.

 

Je suis certaine, pourtant, que je n’y étais pas.

Ce n’est pas la peine de décoller l’image : il n’y en a pas d’autre derrière.

 

© Arthémisia – 12/2011

 

Avec : Marbre romain d’une korè archaïsante vue de dos.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>