Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

546 - Brèves de Décembre 2007

Publié le par Arthémisia

En v’là des mots, en v’là.
Des beaux, des chauds, des gros…
Ce sont les votres, que j’ai retenus illico
pour passer l’an nouveau :
 
 
 
L'amour fait l'âme
l'amour fêle
l'amour fée
l'amour
âme
ah !
@ joruri
 
"Penser c'est être seul."
@ Anonyme
 
 
"Nous sommes sur la même vague. Celle qui pousse l'autre, pour ne pas se voir mourir."
@ Anonyme
 
 
"Si son âme était teinte, elle serait rouge sang."
@ Alba
 
" Et d'Amour en Amour , il fleurissait."
 
"Je pensais à toi. C'est comme si t'étais déjà là."
@ Anonyme
 
"Refuser de vouloir voir l’avenir en face c’est comme refuser une banane dans un banana-split ! "
@ Alex
 
"La Lumière ne se fait que sur les tombes "
@ J.C. qui cite Léo FERRE

Voir les commentaires

545 - 2007...Mieux vaut en rire....

Publié le par Arthémisia

 

Petit rappel de l'année 2007:

Je voudrai remercier tout ceux qui m'ont envoyé des e-mails en chaînes pendant toute cette année, car grâce à votre bonté:

1.      J'ai lu 170 fois que MSN Hotmail allait supprimer mon compte

2.      J'ai accumulé environ 3000 ans de malheur et je suis mort 67 fois à cause de toutes les chaînes que je n'ai pas renvoyées!

3.      Quand je sors d'IKEA, je ne regarde personne, car j'ai peur qu'il (ou qu’elle) m'emmène dans un hôtel, qu'il (ou elle) me drogue, pour après m'enlever un rein pour le revendre au marché noir!

4.      J'ai versé aussi toutes mes économies sur le compte d'Amy BRUCE, une pauvre petite fille qui était malade à l'hôpital plus de 7 000 fois (c'est drôle, cette petite fille a toujours 8 ans depuis 1995...)

5.      Mon GSM Nokia gratuit n'est jamais arrivé, ni les entrées que j'avais gagnées.

6.      J'ai inscrit mon prénom parmi 3000 autres sur une pétition et j'ai peut-être sauvé une espèce menacée d'écureuil nain à poil dur en Biélorussie orientale.

7.      Je connais la recette pour ne plus être seul en amour : il suffit d'écrire le prénom d'une personne sur un papier en pensant très fort à elle puis de se gratter le cul en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre autour d'une Renault 4L (pas facile de trouver une 4L)

8.      J'ai lu au moins 25 tomes de tous les préceptes du DALAI LAMA et  j'ai accumulé du bonheur pour au moins les 4690 prochaines années!!

9.      Sans oublier les 50 fois ou j'ai dû scruter mon écran nuit et jour pour détecter le fameux message qui contenait cet enfoiré de virus que même Microsoft, Mac Afee, Norton Symantec etc. étaient incapables d'avoir l'antidote....et qui, non content de bousiller le disque dur, risquait de flinguer la chaîne stéréo, la télé, la cafetière (ah, non...pas Georges !!!) et même le sanibroyeur !!!!!!

 

 

IMPORTANT: si tu n'envoies pas ce texte dans les prochaines 10 secondes à au moins 8500 personnes, un dinosaure venu de l'espace viendra bouffer toute ta famille demain à 17h 30.

 

Voir les commentaires

544 - A la Porte*

Publié le par Arthémisia

 
 
Je pourrais être vague,
Polie et résignée.
Vous dire simplement bonsoir
Elégamment et, doucement
Vous tendre la main
En l’ayant dégantée,
Frôler de mon oeil gris
Le bleu de vos pensées.
Je tournerai le buste
Puis le corps en entier,
Déglutirai ma douleur
Dans l'antre de mon sein.
J’avancerai, j’avancerai
Dans l’immense clarté
Du couloir si long
Menant à l’escalier.
J’irai marcher robot
Sur ce trottoir noir,
Serrant au creux des doigts
Les larmes de l’au revoir.
 
Monsieur, pourtant,
Il faut que vous sachiez :
Ce départ si banal
Pourrait être plus osé.
Je pourrais être directe,
Impolie,  irrévérencieuse, même.
Je veux vous dire tout,
Sans aucune élégance.
Et manger à la louche
Tout l’or de votre bouche.
J’avancerai le buste
Et le corps tout entier
Sur le canapé rouge
Lestement me glisserai.
Vous me connaissez sage :
Je vais vous détromper.
Votre corps sera l’ardoise
De toutes les lourds crédits
Qu’à mon corps en latence
Depuis longtemps il doit.
 
Mais, je vois cher ami
Que nous nous sommes compris.
Que font donc là vos doigts ?
Je voulais me sauver.
Dehors il fait si froid.
Chez vous, vous me gardez ?
 
Copyright © Arthémisia – décembre 2007
 
Avec : Auguste RODIN - La Porte de l'Enfer (extrait)

Voir les commentaires

543 - AL + A.

Publié le par Al et Arthémisia

 
Cela fait bien longtemps que je n'ai eu un partenaire de mots...
Al. Maury  s'est prêté gentillement au jeu des haïkus ...
Je t'embrasse, AL.
 
 
Au ciel de sa peau
Le miroir aux alouettes
Détruit l'âme pure
 
 
-o-
 
 
En vagues douces
A l’histoire de son corps
Candeurs exaltées
 
-o-
 
 Ta main nuage fou
Epiphyses sensibles
 Croît dans  l'antre nue
 
-o-
 
 
Lèvres carminées
Glyphe d’envol adoubé
Bise auréole.
                

Voir les commentaires

542 - Kong!*

Publié le par Arthémisia

 
 
 
Cabanée
Quille en l’air
Il culbute
La barque
Sucrée
De son corps
Callipyge
Croyant
Encore
Aux cris
Qu’elle croasse
Crûment
encore…encore…encore…
Quel con !
 
Copyright © Arthémisia - décembre 2007
 
Avec: Auguste RODIN - Femme nue à plat ventre.

Voir les commentaires

541 - L'Orange de Noël

Publié le par Arthémisia

 
 
 
 
Dans le fouillis de tes pensées
J’ai trouvé ce matin une mandorle accueillante.
Religieusement,
Paupières baissées,
Je t’y écoute
Souffler sur moi
La fumée de ton cigare
Qui me chauffe
Jusqu’à l’orange.
 
 
Copyright © Arthémisia – décembre 2007
 

Illustration :  Arthémisia – décembre 2007  

Voir les commentaires

540 - Les Ailes du désir

Publié le par Arthémisia

 
 
 
Comme suite à mon billet d’hier, une amie m’a envoyé ce lien vers un extrait du film de Wim Wenders, Les Ailes du désir.
Je n’ai pas vu le film mais je tenais absolument à vous faire partager ce moment sublime de complétude si magistralement interprété par Solveig DOMMARTIN et Bruno GANZ.
Je rajouterai que la langue allemande me  paraît tout particulièrement sensible pour porter justement cette pensée...et ce, même si on ne la maîtrise pas, tant son phrasé peut être mélodieux..
 

Voir les commentaires

539 - Où?

Publié le par Arthémisia

 
 
 
 
Faisons l’Amour sans bruit.
Oui, faisons le tout bas.
Refaisons le ici.
Faisons le encore là.
 
 
Ils étaient cent. Ils étaient mille.
Nous étions bien.
Nous étions deux.
Dans le feu.
 
 
Hier pour rien
Aujourd’hui pour tout
Tu es nous
Au Beau milieu
De moi
 
Copyright © Arthémisia - décembre 2007
 

Voir les commentaires

538 - Je t'aime

Publié le par Arthémisia

 
 
 
 
Elle me disait "je t'aime", au point de me blesser.
 
 
Copyright © Arthémisia - décembre 2007
 

Voir les commentaires

537 - Apprivoise moi.

Publié le par Arthémisia

 
 
"Mais si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appelera hors du terrier, comme une musique." 
 

Le Petit prince -  Saint Exupéry.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>