Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

988 - Brèves de fin juillet 2009

Publié le par Arthémisia

 ...Des manques....




« Je me flagellais avec du chocolat noir ou avec ma volupté en solitude »

@
Thomas

 

 

"Il lui manquait...

Et cela la ravissait."

@ Aspher

Voir les commentaires

987 - Destin d'été

Publié le par Arthémisia

 

...Pour Papier libre et sur le thème de l'été, proposé par Juliette....

 

 


 

Le ciel s'éclaircissait. Il faisait frais. Le petit cardigan qu'elle avait jeté négligemment sur ses épaules suffisait à peine à lui éviter la chair de poule.

La musique yddish battait son plein de joie. Les instrumentistes se déchainaient sous le kiosque et bon nombre de spectateurs s'étaient mis à danser une ronde effrénée en s'entrainant par la main.

Elle avait fait quelques photos, et malgré la foule, s'était approchée le plus possible de l'accordéoniste qui soufflait autant que son instrument et du violoncelliste dans le corps longiligne s'enroulait vivement autour des rondeurs du sien.

Quelques lourdes gouttes tombaient encore des arbres sur les peaux bronzées.

Un vieux monsieur souriait, béatement.


Elle, avait rendez-vous avec une chaise mouillée et les pâles rayons d'un soleil de fin de journée.

Dans le Jardin du Luxembourg - Le 24 juillet 2009.

 

Copyright © Arthémisia - juillet 2009

Avec : L'accordéoniste du groupe OY DIVISION

Copyright © Arthémisia - juillet 2009

 

Voir les commentaires

986 - 21 h - Du TGV

Publié le par Arthémisia



 

Le ciel de lait d'or se frange.


Couronnées, les bêtes de coton grises et roses, s'endorment. Nuages.


L'horizon, forêt de Prusse froide, accueille la pensée.


Le lac s'immobilise.


Demain, les blés seront coupés.


21h. TGV.

 

Copyright © Arthémisia - Juillet 2009

Avec : La Guerre des deux roses - Max ERNST

Voir les commentaires

985 - L'Ampoule

Publié le par Arthémisia

 


Elle ne l'avait jamais vue ainsi.

Cet objet si banal, qui la ramenait à ses appartements d'étudiante, cet objet qui tordait ses rondeurs au bout de son double fil capricieux, ce ventre, ce petit ventre transparent qui laissait voir en lui, et en même temps dont la surface dodue reflétait toute la pièce, cette bulle actuellement froide, mais qui, d'une seconde pouvait briller et bruler les yeux et les mains, cette malheureuse ampoule, qui l'accompagnait sur la mezzanine depuis une semaine, était l'appropriation visuelle de son esprit.

 

Copyright © Arthémisia - Juillet 2009


Avec 
: Mauvais croquis spirituel au feutre rouge en hommage à Francis BACON - © Arthémisia - juillet 2009

Voir les commentaires

984 - Bye bye Paris....

Publié le par Arthémisia





Voir les commentaires

983 - De Facade

Publié le par Arthémisia


 

« Il y a des gens qui n'ont que la façade...L'entrée sent le palais, et le logement la cabane. »


Baltasar GRACIAN Y MORALES

L'Homme de cour


Avec 
: La Façade - Copyright © Arthémisia - Juillet 2009

Voir les commentaires

982 - Délice surréaliste (...c'est-à-dire absent de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale selon A. Breton).*

Publié le par Arthémisia


http://www.art.collegefaubert.fr/galleries/09.20e/1936-telephone-homard-dali.jpg
 

Une mousse blonde. Un trèfle rose.


Ton panache éclatant.


Un marshmallow.


La boue.


Une patte d'oie. Une empreinte d'oiseau. Un Y fendu.


Une gouge. Un goujon.


Une pigeonne.


Glou-Glou.


La fontaine certaine et cubaine. Y coule un 1er cru.


Dans la fente brune, tes prunes, couvertes de pruine.


Une  langouste rousse.

Le délice.

 
Copyright © Arthémisia - juillet 2009

 

Avec : Le Téléphone-homard - Salvador DALI 

Voir les commentaires

981 - La demeure d'un serpent

Publié le par Arthémisia

 

 



"Le ciel a-t-il formé cet amas de merveilles pour la demeure d'un serpent?".


Pierre CORNEILLE


 Avec
: Félicien ROPS - Dans la coulisse (extrait)

Voir les commentaires

980 - Aiguille du midi*

Publié le par Arthémisia


 


Entre ta peau et ma peau

J'ai cru que le temps était mort.

En mes eaux malhabiles

Je t'ai fait un passage

Étroit, doré et chaud,

Mais tu as mis midi entre nous.

Ô temps suspends ton vol*...

 


*Alphonse de Lamartine


Copyright © Arthémisia -  juillet 2009

 


Avec : Alexander CALDER- Tunnel

Voir les commentaires

979 - A la source

Publié le par Arthémisia

 

 

Je m'en vais écrire avec des rails, du goudron et des trottoirs sales.  Comme d'autres le font avec du sable et des vagues.

Je pars respirer à la source. Ma source.


Je sais la brièveté de cette passe. D'où la nécessité du shoot. L'over dose attend mon œil. Mon tremblement.


Je laisse deux trois petites "choses" trainer pendant mon absence. Je pourrai lire vos comm. Mais il me sera difficile d'y répondre. Un IPhone ce n'est pas encore un PC.
Je le ferai dès mon retour.


Pour vos mails, pas de problème.

Profitez, vous aussi, autant que vous le pouvez, de cet été.

Je vous embrasse.

A bientot...
Arthémisia

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>