Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1734 - Brèves de fin novembre 2014 (billet programmé le 16 novembre...)

Publié le par Arthémisia

 

 

La beauté qui se perd nous aime toujours de nous avoir perdus

Serge PEY

que cite Ren

Avec : La Naissance de Vénus - Odilon REDON

huile sur toile - MoMA - NY

Voir les commentaires

1733 - Au Fond du terrier

Publié le par Arthémisia

1733 - Au Fond du terrier

Ce matin elle a tremblé au fond de son terrier : c’est vrai que cette histoire ferait un crime parfait.

Pourtant il faudra bien un jour arrêter de mourir.

 

Arthémisia © novembre 2014

 

Avec : Alfred PELLAN – Sous terre – huile sur toile - 1938

Voir les commentaires

1732 - Je te tuerai

Publié le par Arthémisia

1732 - Je te tuerai

Tu es venu.

Je ne t’attendais pas.

J’attendais quelqu’un mais sûrement pas toi. Faut-il attendre quelqu’un ? Aujourd’hui, je me le demande. C’est peut-être laisser la porte ouverte à n’importe qui, au premier courant d’air, au premier pique assiette. A l’incongru, au nuisible.

Dans les premiers temps, je ne t’avais même pas vu. Ni entendu. Tu étais discret, calme. Tu ne faisais pas de vague, pas de bruit, comme un grain de poussière négligemment posé là parmi bien d’autres, presque sage.

Pourtant tu n’es pas comme les autres.

Tu t’es pelotonné dans ce lieu accueillant, dans cette petite fente douce et chaude, dans ce nid qui ne t’appartenait pas. Tu y as pris tes aises, tu t’es nourri de moi, de ce que tu trouvais, le meilleur de ma chair.

Alors, tu as sorti tes muscles et tout bousculé, tout cassé. Mes parfums, mes Sauternes, mon basilic, les embruns de mon homme, les fleurs de sa peau, les mémoires de son ventre…tout a disparu.

Fort, tu es devenu fort. Tu veux la meilleure place, celle du milieu, devant les yeux, devant les mains, devant l’élan et la caresse, celle qui motivera tout et tous, celle qui ne donne aucun choix, celle du mal.

Tu ne l’auras pas !

Le 19, je te tuerai.

Copyright Arthémisia © 10 novembre 2014

Avec : Marianne STOKES – La Jeune fille et la mort

Huile sur toile - 95 x 135 cm
Musée d'Orsay

Voir les commentaires