Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1752 - Brèves de fin janvier 2015

Publié le par Arthémisia

« A la haine, une seule réponse : l’amour. » © Un Ami... -o- « Nous voudrions avoir le courage des oiseaux qui chantent dans le vent glacé. » © Roger (clic)

Lire la suite

1751- This is the end

Publié le par Arthémisia

Lire la suite

1750 - La Réplique aux crapauds

Publié le par Arthémisia

Il y a un message au fond de mes yeux, mais je ne peux pas le lire. Il faut que je me rapproche. Le chemin est boueux, plein d’eau croupie et de crapauds spongieux au regard torve. Que me voulez-vous ? Vous n’êtes pas qui vous voulez être. Vous n’êtes...

Lire la suite

1749 - "Paysage, ta douceur abstraite réveille ta profondeur..." ¹

Publié le par Arthémisia

J’ai traversé le ciel. Il était encore sombre. Seuls, se détachaient, là, devant, les toits noirs des maisons, auréolés de l’or des réverbères, un or vieilli, sale, un or urbain et poussiéreux, l’or des nuits suspectes, l’or des matins barbouillés, l’or...

Lire la suite

1748 - Émiettage

Publié le par Arthémisia

Tu me manques Mais qui es-tu ? Tu es tu Tu te tais Tu t’as Tu t’es Tu es ? T’aimes-tu ? M et T… …émiettés Tués? Tu me manques Arthémisia© janvier 2015 Avec : L’oiseau envolé – Willem Van MIERIS – 1687, - Kunsthalle, Hamburg

Lire la suite

1747 - Emmène-moi encore à la plage

Publié le par Arthémisia

Entre l’algue et le coquillage, ─ Quel doux présage ! ─ Ta main peaufine un paysage pas sage. Je t’ai dit « non » : Réponse de « bocage » normand. Normal : je suis sur un nuage Mais en fait, c’est « oui » : Emmène-moi encore à la plage ! Arthémisia ©...

Lire la suite

1746 - Aïe ! Aïe ! Aïe!

Publié le par Arthémisia

Je n’ai pas la télévision mais l’homme de ma vie, qui prend soin de mon moral, m’a envoyé cette joyeuseté. Have fun ! PS : Seules les 4.16 premières minutes de cette vidéo sont ...affreuseusement délicieuses.

Lire la suite

1745 - Les Perspectives fallacieuses

Publié le par Arthémisia

Dans le cœur fendu des après, s’est glissé, une étonnante sensibilité à laquelle elle n’était pas préparée. Elle ne s’appartient plus, s’absente dans les larmes, tout autant que dans des pactes qu’elle signe avec l’ombre rose d’un renouveau auquel elle...

Lire la suite

1744 - De l’importance de garder une âme d’enfant

Publié le par Arthémisia

Nous avons tous appris cette poésie dans notre enfance : Si toutes les filles du monde voulaient se donner la main, Tout autour de la mer, elles pourraient faire une ronde. Si tous les gars du monde voulaient bien être marins, Ils feraient avec leur barque,...

Lire la suite

1743 - Vigilance orange

Publié le par Arthémisia

Il titube. Il oscille. Il bascule et crie. Il danse bruyamment sous le pampre. Le fruit joyeux coule de sa gorge embrumée. Son drap orange cache mal sa nudité. Il titube. Il oscille. Il marche silencieusement. Il marche silencieusement et pose soigneusement...

Lire la suite

1 2 > >>