Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1693 - Brèves de fin juin 2013

Publié le par Arthémisia

On n'a jamais l'âge d'attendre sans savoir.

© Max

 

 

L'enfance, l'endroit que je n'aurais jamais dû quitter.

© Anonymous focuser

 

Voir les commentaires

1692 - De la couleur au fond des yeux

Publié le par Arthémisia

Il a apporté le bonheur. Il ne le savait même pas. C’est souvent comme ça. Les gens qui ont le bonheur dans leurs bras l’ignorent totalement. C’est probablement dû au fait qu’il les accompagne depuis tellement longtemps qu’ils s’y sont habitués, n’y prêtant pas plus attention qu’à leur respiration.

Il a posé le bonheur dans mes bras.

Et il est reparti.

Moi, je suis restée là, les bras encore sucrés, lumineux, colorés de ce bonheur. Et j’ai cru voir ce bonheur s’éloigner, rétrécir et puis s’éteindre au loin, derrière lui.

Mes bras sont devenus transparents, pesants.

Je les ai laissés retomber le long de mon corps.

Je vais m’asseoir à côté de moi-même. Cela va me permettre de me regarder. En vrai. Pas dans un miroir.

Je crois qu’il y a de la couleur au fond de mes yeux.

 

 

© Arthémisia – juin 2013

Avec : Anatomie de l’œil par al-Mutadibih – XIIIème siècle

 

Voir les commentaires

1691 - Tu me jouais ça à l'harmonica

Publié le par Arthémisia

Bonne fête à tous les papas!

Voir les commentaires

1690 - Blancheur entre blancheur

Publié le par Arthémisia

Une amande effilée glisse entre deux seins. Blancheur entre blancheur. Onde d’un arc invisible. Une biffure lumineuse strie le corps sacré. Un fil de soie. Seul parviendrait à fixer la lumière. D’un simple rai. Minuscules des perles lactées roulent. Goutte à goutte. Jusqu’à la conque secrète. Nacre luisante d’un réceptacle fendu. Dans le rebond des chairs.

© Jean – Claude VILLAIN – Ithaques – Edt Le Cormier 2011

Avec : Lucien Clergue - Nu de la Mer - 1934

Voir les commentaires

1689 - Une Prune

Publié le par Arthémisia

 

Femme. Tu tends ta main vers le vide. Dans le vide. Tu suces encore le noyau. Prune.

Le temps tue.

© Arthémisia – juin 13

 

Avec : Antoine VOLLON (1833-1900) - Nature morte de poire et prunes -

Voir les commentaires

1688 - Repos ? (2)

Publié le par Arthémisia

Nous n’aurons jamais de repos, le présent est perpétuel.

Bram Van Velde.

 

Avec :  Bram Van VELDE – Le Crime d’une nuit – Lithographie - 1973

Voir les commentaires

1687 - Au repos?

Publié le par Arthémisia

La nuit s’étale sur toi. Te bronze. Corps lourd. Souffle lourd. Ta main s’ouvre à plat, large, sur le drap. Ancrage dans le présent.

Blanc.

© Arthémisia – juin13

 

Avec : Emile OTHON- FRIESZ – Etude d’homme nu allongé

Voir les commentaires

1686 - Happé

Publié le par Arthémisia

…et tout le corps happé par l’incessant mouvement...

(clic)

 

© Arthémisia – juin 13

 

Voir les commentaires