Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #for you tag

1782 - Femmes et mères...

Publié le par Arthémisia

Voir les commentaires

1780 - "Strangers passing in the street By chance two separate glances meet And I am you and what I see is me..."

Publié le par Arthémisia

Echoes (Echos)

Overhead the albatross hangs motionless upon the air
Au dessus l'albatros est suspendu immobile sur l'air
And deep beneath the rolling waves
Et profondément sous les vagues ondulantes
In labyrinths of coral caves
Dans les labyrinthes des grottes de coraux
The echo of a distant tide
L'écho d'une marée lointaine
Comes willowing across the sand
Parvient s'insinuant à travers le sable
And everything is green and submarine
Et tout est vert et sous-marin

And no-one show us to the land
Et pas un ne nous a montré la terre
And no-one knows the where or whys
Et pas un ne connais le où ou les pourquoi
And something stirs and something tries
Mais quelque chose se réveille et quelque chose essaie
And starts to climb towards the light
Et commence à monter vers la lumière

Strangers passing in the street
Des étrangers passant dans la rue
By chance two separate glances meet
Par hasard deux coup d'oeil séparés se rencontrent
And I am you and what I see is me
Et je suis toi et ce que je vois est moi
And do I take you by the hand
Et dois-je te prendre par la main
And lead you through the land
Et te conduire à travers la terre
And help me understand the best I can
Et (que tu) m'aides à comprendre du mieux que je peux

And no-one call us to move on
Et pas un ne nous a appelé à changer
And no-one forces down our eyes
Et pas un n'a forcé nos yeux à atterir
And no-one speaks and no-one tries
Et pas un ne parle et pas un n'essaie
And no-one flies around the sun
Et pas un ne vole autour du soleil

Cloudless every day you fall upon my waking eyes
Sans nuage chaque jour tu tombes sur mes yeux qui s'éveillent
Inviting and inciting me to rise
M'invitant et m'incitant à m'élever
And through the window in the wall
Et à travers la fenêtre dans le mur
Come streaming in on a sunlight wings
A entrer ruisselant sur des ailes de lumière solaire
A million bright ambassadors of morning
Un million de brillants ambassadeurs du matin

And no-one sings me lullabies
Et pas un ne m'a chanté de berceuses
And no-one makes me close my eyes
Et pas un ne m'a fait fermer mes yeux
And so I throw the windows wide
Et donc je me lance dans le large par la fenêtre
And call to you across the sky
Et t'appelle à travers le ciel

Voir les commentaires

1779 - C'est une façon de penser... (pour MDD, mais pas que...)

Publié le par Arthémisia

Avec : Twelves Rules for a New Academy – Ad REINARDT - 1953

Voir les commentaires

1776 - Croire

Publié le par Arthémisia

1776 - Croire

N’emballons pas notre histoire dans du papier de soie !

C’est le soir. Nos vies s’éteignent lentement faute de pouvoir s’atteindre, faute de savoir s’étreindre.

Abordons, je t’en prie, cette unicité fabuleuse, qui nous ferait sortir de l’usure ordinaire du quotidien médiocre. Ne renonçons pas.

Abandonnons l’hier : il est temps, de quitter l’atonie, d’oublier les altérations, les souffrances et les doutes, de vivre nos images, de passer à la fête.

Il est grand temps, d’écouter et de croire.

Arthémisia © avril 2015

Avec : Le Séducteur – René MAGRITTE (1898-1967) – Lithographie d'après une huile sur toile de 1951

Voir les commentaires

1775 - Cruauté

Publié le par Arthémisia

1775 - Cruauté

La faiblesse est cruelle

@ André CAMÉLIO

Avec  : Antonio CISERI - Ecce Homo - 1871 - Huile sur toile

Voir les commentaires

1754 - Mémoire blessée

Publié le par Arthémisia

Tu sentais le vivant.

Je t’ai laissé partir

Pour que dure

Notre amitié fleurie.

Mais,

Dans le souffle du temps,

Un à un,

Ses pétales tombent,

Sans fruit.

Et,

Dans le vase,

Ne restera bientôt

Qu’une eau plate,

Silencieusement croupie,

Délicieusement croupie.

Arthémisia © février 2015

Avec : Fleurs fanées – Fantin LATOUR

Voir les commentaires

1753 - F. et M.

Publié le par Arthémisia

Je vous recommande leur dernier album, une plage de tendresse.

Voir les commentaires

1748 - Émiettage

Publié le par Arthémisia

Tu me manques

Mais qui es-tu ?

Tu es tu

Tu te tais

Tu t’as

Tu t’es

Tu es ?

T’aimes-tu ?

M et T…

…émiettés

Tués?

Tu me manques

Arthémisia© janvier 2015

Avec : L’oiseau envolé – Willem Van MIERIS – 1687, - Kunsthalle, Hamburg

Voir les commentaires

1747 - Emmène-moi encore à la plage

Publié le par Arthémisia

Entre l’algue et le coquillage,

─ Quel doux présage ! ─

Ta main peaufine un paysage

     pas  sage.

Je t’ai dit « non » :

Réponse de « bocage »

      normand.

Normal : je suis sur un nuage

Mais en fait, c’est « oui » :

Emmène-moi encore à la plage !

Arthémisia © janvier 2015

Avec : – (modèle Mu) © Arthémisia – 27-07-2009 - Pastel gras aquarellable

Voir les commentaires

1744 - De l’importance de garder une âme d’enfant

Publié le par Arthémisia

Nous avons tous appris cette poésie dans notre enfance :

Si toutes les filles du monde voulaient se donner la main,

Tout autour de la mer, elles pourraient faire une ronde.

Si tous les gars du monde voulaient bien être marins,

Ils feraient avec leur barque, un joli pont sur l’onde.

Alors on pourrait faire une ronde tout autour du monde,

Si tous les gens du monde voulaient se donner la main.

 

La Ronde autour du monde

Paul FORT

Avec : Pierre-Paul RUBENS – Ronde paysanne -  entre 1633 et 1637 - Huile sur bois – Musée du Prado, Madrid (E)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>