Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1462 - Brèves de fin juin 2011

Publié le par Arthémisia

Devenir d'été?

 

 

"...On repousse la paperasse

Pas les rêves..."

@ ababbcdcd

 

 

"... Il faut au moins être trois pour être soi. Il faut un autre..."

@ Coryphée

 

 

"Il pleut des spagettis"

@ Thomas

Voir les commentaires

1461 - Le Silence

Publié le par Arthémisia

 

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0486/m500202_atpico0503149_1.jpg

 

Sur la mer étale nous flotterons en eau sage, apaisés de nos peurs et de toutes nos envies.
Mais où irons-nous? Quelles seront les reliefs, les montagnes et les gouffres, qui faisaient l'appétit rythmé de nos vies en mouvement? Où trouverons-nous nos faims, nos lumières nourrissantes, les couleurs palpitantes de nos zébrures cachées? Où chercherons-nous nos lignes aventureuses, nos courbes vagabondes, nos élans d'éclaireurs? Comment ferons-nous naître nos tableaux lyriques et nos mots d'intérieur?
En tuant le poète, l'artiste, le joueur, les silences éteignent trop vite les liesses et les larmes. Ils nivellent nos rêves, et font de nous des êtres repliés sur l'hier déjà mort et le demain jamais.

Ils ont, il y a longtemps crucifié les printemps et ne savent même plus le rythme des saisons. Sur le calendrier des postes, ils n'écrivent plus rien, car l'objet n'est plus là que pour nous dire : « le facteur est passé ».

 

 

© Arthémisia - 06/11 comme suite à un billet de virtuelle

Voir les commentaires

1460 - Les Mandarines séchées

Publié le par Arthémisia

 

11-04-11-Les-Toits-aux-mandarines-sechees-001.jpg

 

 

En fuite, il fallait accrocher son regard, ancrer son corps pour éviter la dérive, peut-être s’écorcher un peu au nouveau, à la suie, au ciel, parmi l’étain éteint, et la rouille riante, survoler les toits têtus, les chapeaux aux allures de fleurs, sauter d’une arrogance à une autre, d’une individualité à une autre, se faire un nouveau champ d’action, rouge, orange, et rouge, encore.

Au loin, non : un gris verdâtre, vertical, qui sonne.

Et là sur l’aile, les doigts verts et griffus qui nous ancrent derrière la fenêtre, au bureau.

Et quelques mandarines séchées.

Pour ne pas sauter tomber dans le vide.

 

© Arthémisia – 06/11

Merci Thomas.

 

Avec : Toits aux mandarines séchées  © Arthémisia - Feutre - 04/11

(Premier croquis de la vue de la loggia de mon nouveau chez moi.)

Voir les commentaires

1459 - No place to go

Publié le par Arthémisia

 

FOUJITA---Nu-a-la-toile-de-jouy.JPG

 

 

Pour que tu m’entendes

Je ne te parle pas

Mes cheveux plein la bouche

Blanc est le goût de la nuit

No place to go

Le drap seulement


Je suis rentrée dans le silence

Je regarde les nuages glisser

La mer rouler

Les femmes courir follement après ce qu’elles ont de femmes

Les hommes cracher leur testostérone asphaltée


Je suis aveugle

Pas de leur monde

 

No place to go

 

 

© Arthémisia – 06/11

 

Avec : Tsugouharu FOUGITA – Nu à la toile de Jouy

 

Voir les commentaires

1458 - Laurus nobilis?

Publié le par Arthémisia

 

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/119126.jpg



Les lauriers que j’ai cueillis hier, aujourd’hui sont tous fanés.

C'est peut-être parce que je les ai volés?

© Arthémisia – 06/11

 

 

Avec : Nicolas POUSSIN – L’inspiration du poète.

Voir les commentaires

1457 - Fragment de nuit ¹

Publié le par Arthémisia

 

http://jpdubs.hautetfort.com/images/medium_rlgrr.gif

 

 

 

Toulon,  22 juin 2011.

Le réveil doit sonner à 6 heures.

Mais il n’est que 3 heures. Les voisins m’ont réveillée. Ils s’insultaient.

Je les ai écoutés derrière la porte fermée.

Il est plus féroce que son chien.

Mais son chien est moins vulgaire. Ou moins camé.

 

Je regardais mon lit, le méchant plafond de polystyrène.

Décidément, je ne supporte pas le R&B.

 

J’ai écrit Je t’aime dans mon carnet. Au feutre rouge.

Mais qui es-tu ?

 


 © Arthémisia - 06/11

 

 

¹ - Texte inspiré par la lecture du Silence de la langue de Richard BRAUTIGAN

 

Avec : Roy LICHTENSTEIN  - Grrrrrrrr ! - 1965

Voir les commentaires

1456 - Aveuglement

Publié le par Arthémisia

 

http://www.charlottenormand.com/touffeverte/images/le-baiser.jpg

 

 

 

« Une fois qu’on déguste, la bouche est aveugle »


Caroline CHAMPION in Hors d’œuvre

- Essai sur les relations entre arts et cuisine

 Edt Menu Fretin

 

Avec : Constantin BRANCUSI  - Le Baiser (une des 6 versions)

 

Voir les commentaires

1455 - La Nage

Publié le par Arthémisia

 

http://blog.madame.lefigaro.fr/stehli/Kertesz_Nageur.jpg



La large pluie musicale envahissait la vitre de coulures diaprées.

Cela projetait des bribes de lumières, des ombres sur ton corps qui te faisaient momie, faussement inondé, mais, silencieusement protégé dans un cocon mouvant.

Cela racontait une histoire, rythmée, des passages en creux et en vallées. Dévastés.

 

Et pourtant je n’ai jamais su à quoi tu pensais.

Il me semble que tu nageais.

 

© Arthémisia – 06/11

 

Avec : André KERTESZ – Le Nageur – 1917

Voir les commentaires

1454 - Samedi

Publié le par Arthémisia

Comme suite à ça...

  http://www.swissinstitute.net/_db/images/1236275766-sophie_calle_birt.jpg

 

 

Je suis rentrée

En voiture

Dans la nuit

Avec ma peur

Au ventre

 

Je suis prête

A survivre

 

Le temps

Me suit

De près

 

© Arthémisia – 06-2011

 

 

Avec : Sophie CALLE – Birthday Ceremony – (1980) - 1997

Voir les commentaires

1453 - Perfect day

Publié le par Arthémisia

 

Voir les commentaires

1 2 > >>