Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1767 - BRÈVES DE FIN MARS 2015

Publié le par Arthémisia

"Avec une pensée d'amour, deux corps deviennent rapidement un corps."

@ Frédéric BAYLOT (clic)

Voir les commentaires

1766 - Alors un arbre s’éleva

Publié le par Arthémisia

Alors un arbre s’éleva. O pure élévation !

O chant d’Orphée ! O grand arbre dressé dans l’oreille !

Et tout se tut. Pourtant, au sein de l’unanime silence

S’accomplit un nouveau recommencement, signe de métamorphose.

Rainer Maria RILKE - Sonnets à Orphée

Avec : Hiroshige, Pruniers en fleurs, 1857, encre et poudre de mica sur papier, Rijksmuseum Amsterdam

Voir les commentaires

1765 - À l'Arbre blessé

Publié le par Arthémisia

La vie comme un obus

Blesse mon âme sans défense

L’arbre plein de confiance

La vie comme un abus

Blesse l’âme et ses rêves

L’arbre dans sa sève.

Textoésie de Suzâme (clic)

Avec : Arbre A – Piet MONDRIAN – 1913

Voir les commentaires

1764 - En allers-retours

Publié le par Arthémisia

C’est au bout du couloir blanc

Que l’Amour m’enrose.

Son ventre effleure mon dos

Dans une vapeur d’été,

Sème des fleurs carnivores,

Un souffle fluté qui chuchote son souvenir de la porte du monde,

Le goût de la mer,

Et le bercement en allers-retours de tes vagues.

Arthémisia © mars 2015

Avec : Gustave COURBET – La Femme à la vague – Huile sur toile – 1868

Voir les commentaires

1763 - Le Message d'or

Publié le par Arthémisia

Peut-être que le mensonge dort

Et,

Que l’avenir peut se ternir.

Dorénavant

Pourtant,

Je veux tenir

A ce message d’or,

D’or et de vent.

Arthémisia © mars 2015

Avec : Sans titre – Yves KLEIN -  monogold (MG 7) - 1960

Voir les commentaires

1762 - La Fin du vide

Publié le par Arthémisia

Dans le lit occupé par ses mains

Elle entend le rêve trop rêvé,

La mer, son bruit contre la coque,

Sa saveur sur l’épaule de l’Autre,

Le soleil enveloppant son habit de naissance,

Leurs yeux clos, en osmose de partance,

Et la fin, la fin du vide.

Arthémisia © mars 2015

Avec : James TURREL – (1943 - ), The Light inside, 1999, Néons et lumière ambiante – Museum of Fine Art, Houston © James Turell

 

Voir les commentaires

1761 - Je ne sais pas choisir

Publié le par Arthémisia

Un gros problème pour les personnes du signe de la Balance...

Elle s'appelle Emilie Loizeau.

Voir les commentaires