Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #pigments tag

1749 - "Paysage, ta douceur abstraite réveille ta profondeur..." ¹

Publié le par Arthémisia

J’ai traversé le ciel.

Il était encore sombre.

Seuls, se détachaient, là, devant, les toits noirs des maisons, auréolés de l’or des réverbères, un or vieilli, sale, un or urbain et poussiéreux, l’or des nuits suspectes, l’or des matins barbouillés, l’or des défaillances.

Mais, à l’est, affleurait une ride d’incarnadin, tendre et fraîche, candide, qui soudain est venue embrasser le blanc de l’Eglise, à l’instar d’une rose.

Je me suis faufilée dans le jour.

Arthémisia © janvier 2015

¹ - Octavio PIXEL

Avec : Paysage gris et roseOctavio PIXEL (clic)Création numérique – 80x80 cm

Voir les commentaires

1743 - Vigilance orange

Publié le par Arthémisia

Il titube. Il oscille. Il bascule et crie.
Il danse bruyamment sous le pampre. Le fruit joyeux coule de sa gorge embrumée. Son drap orange cache mal sa nudité.

Il titube. Il oscille.

Il marche silencieusement.

Il marche silencieusement et pose soigneusement pas après pas.
Les sept morceaux de son vêtement de safran le protègent contre les possessions.

Il marche silencieusement.

Elle marche sur un fil, tendu au-dessus du vide. Elle a fermé les yeux. Elle essaie de garder l’équilibre.  Entre l’excès dionysiaque et l’ascèse bouddhiste : elle aime l’orange.

Arthémisia © copyright janvier 2015

Avec : Vincent Van Gogh – Coucher de soleil sur un champ de blé – Arles, juin 1988 -

Huile sur toile – 188x231 cm

Voir les commentaires

1718 - Dans le vif

Publié le par Arthémisia

1718 - Dans le vif

Samedi,

Quand la porte fut fermée,

Elle me trancha la gorge

En un très maternel

« Je ne t’aime pas ».

 

© Arthémisia – février 2014

 

Avec : La Blessure de la Vierge - © Arthémisia – nov 2009

Technique mixte

Voir les commentaires

1632 - Solitude, kaléidoscope de l'âme...

Publié le par Arthémisia

 

Suzâme propose ce Textoésie (texte court qu'elle envoie par SMS):


Solitude, calice des silences ! Fief de chair !

Si tes meurtrissures nourrissent ton existence, c’est l’arc-en-ciel qui libère ton cœur de sa démesure.

Solitude, infini d’une prière ?

 

   

Voici ma réponse :

 

Vers la Seule, toutes les mains se tendent.

Elle attrape l'Orange, la juteuse, la solaire, celle qui se couche à l'ouest après avoir fermé la porte sur un autre silence.

A deux.

 

© Arthémisia – Août 2012

Voir les commentaires

1612 - Insomnie (1)

Publié le par Arthémisia

 

12-03-04-Chargeur-d-I-phone.jpg

Voir les commentaires

1545 - Du Gris

Publié le par Arthémisia

 

gris724

 

 

 

Sur presque toute la surface s’étale l’énorme tache grise.

Peut – être bouge-t-elle là-haut ? Ca doit avancer tout de même ! Même si on n’y croit plus.

Vue d’ici, sa prétentieuse masse nous fait réviser nos vieux cours de physique. Ca pèse !

 

D’est en ouest on n’entend qu’une seule note, extrêmement grave, plate et qui semble soutenue éternellement par des bras invisibles.

 

Cela a un goût de farine non cuite, celui de la pâte à tarte qu’on volait enfant avant qu’elle ne vive le four, et qui, dans le quart d’heure nous tordait le ventre.

 

Sa couleur n’offre aucune nuance, n’admet aucune valeur, aucune modulation. C’est du gris, partout le même gris, sans transparence, ce gris que fabriquent les peintres sans yeux en mélangeant un noir et un blanc, ce gris froid et humide, ce gris des murs lépreux, des peaux fumeuses, des lieux qui ne disent rien de leur passé car il ne s’y est rien passé. Ce gris des tombes oubliées.

 

En bas, à gauche, au tout premier plan, s’agitent follement le vert doré des maigres bambous, un vert presque incongru, décalé, printanier.

 

On est en novembre.

 

 Arthémisia – nov 2011

 

 

Avec : Echantillon de pastel sec « gris 724  » de chez BLOCKX

Voir les commentaires

1476 - Le Serpent jaune

Publié le par Arthémisia

 

11-07-12-Le-Serpent-jaune---Villa-Tamaris-Pacha.JPG

 

 

 

"Un soleil, une lumière que faute de mieux je ne puis appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle or. Que c’est beau le jaune !"

 

Lettre de Vincent Van GOGH à son frère Théo.

Août 1888

 

Avec : Le Serpent jaune © Arthémisia

Jardin de la Villa Tamaris Pacha - La Seyne / mer

Voir les commentaires

1390 - Couleur rouge

Publié le par Arthémisia

 

  http://www.curiositel.tm.fr/la-valeur-des-choses/03-tour-expos/28.02.08-p01/b-Debr%C3%A9-360.jpg

 

 

 

C’est toi la tueuse. C’est bien toi la vie.

Je t’ai même vue copiner avec Rembrandt. Et pas que.

Tu as oublié le temps, concentré l’espace, cadré, enflammé, porté aux nues, aux nus.

Quel tableau !Te rends-tu compte ?

Tu es forte ! Drôlement forte.

Même quand tu gribouilles dans la nuit un songe de Moleskine.

Tu prends tout. Tu donnes tout. Et plus rien n’a de hiérarchie.

Tu es là. Et ça suffit.

Tu as traversé la moitié de mon ciel. Tu es arrivée dans mon air.

Soudain je me sens belle.

Le temps passe.

 

Copyright © Arthémisia – 03/11

 

 

Avec : Monochrome rouge des tilleuls – Olivier DEBRE (1920-1999)

Huile sur toile (1986-1989) – 180x310

Collection particulière

Voir les commentaires

1320 - La Fenêtre rose (2)*

Publié le par Arthémisia

 

GIACOBAZZI---Un-coin-d-atelier---2000---Huile-sur-toile---1.JPG

 

 

Par la fenêtre rose

Ton sexe

Rentre

En gros plan

 

Par la fenêtre rose

La main

Nue

 

Par la fenêtre rose

La main nue

Tue

 

Par la fenêtre rose

De l’atelier

On cochonne

 

 

Copyright © Arthémisia – nov 10

 

 

Avec : Jean – Pierre GIACOBAZZI – Un coin d’atelier – 2000

Huile sur toile - 116x89 cm

Voir les commentaires

1319 - La Fenêtre rose (1)

Publié le par Arthémisia

 

http://www.quatuor.org/art_d23_0003_05.jpg

 

 

 

Par la fenêtre rose

Un ciel si bleu

Martèle l’enfance

De l’Art

 

Par la fenêtre rose

S’échappe

La caresse

Du non venu

 

Par la fenêtre rose…

Non ! verte ! orange ! bleue

J’ai mal à la tête

Il y a trop de bruit

 

Copyright © Arthémisia – nov 10

 

 

Avec : Henri MATISSE – Fenêtre à Collioure – 1905

Voir les commentaires

1 2 3 > >>