Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1110 - Elle

Publié le par Arthémisia



DELVOYE Wim - Lick 3

 

Je t’ai attendu tout le jour

Un jour qui dura mille nuits.

Elle a failli venir à ta place.

J'ai eu peur. 

© Arthémisia – janv.10

 

 

Avec : Wim DELVOYE - Lick 3, 2000
Cibachrome print on aluminum, ed. 5/6
125 x 100 cm

SW 02254
Private Collection

 
Copyright © 2001-09 Sperone Westwater. All rights reserved.
Engineered by
Mediapolis

Commenter cet article

joruri 29/01/2010 14:01


On reconnait presque la présence d'un esprit...
 As-tu déjà pratiqué de l'occultisme sous quelque forme que ce soit ? Vu des guérisseurs, des devins ? Le tarot, vu tourner des tables ou toute autre chose de ce type ? J'espère que non.
Quoi qu'il en soit, si tu veux, passe sur mon blog, je me suis fendu d'un long billet qui peut (dont je souhaiterais ) qu'il entrouvre des portes justement à ceux auxquels la rôdeuse
adresse son souffle froid...


Arthémisia 29/01/2010 14:04



Oh, non!
J'ai ...la trouille de tout ça!
Je passerai chez toi ce soir : il faut que je me sauve !
Bisous et merci pour tout Joruri....



Petra 29/01/2010 10:27


La mort, pour moi, est bien mystérieuse... je ne la connais pas. Je connais bien la peur, le deuil et les dégats qu'elle laisse aux vivants. Pour moi, elle est il (der Tod)... pour te dire, on en
sait strictement rien. Elle est toujours pour les autres... quand elle sera pour moi, je ne serais plus là. Comment comprendre ?


Arthémisia 29/01/2010 10:56



Tu as de la chance de ne pas la,le connaître.
(Etrange d'ailleurs qu'en allemand ce mot soit masculin....)
Je n'en sais rien mais je la sens souvent. Je sens sa présence lourde, son souffle amer et sec, et sa main qui me caresse les reins. C'est une horrible sensation, rémanente, indigeste, plâtreuse
et sale.
La comprendre? Je ne cherche pas à le faire. Je la sais insidieuse et perverse. Elle ne se dit jamais en face; elle tourne autour et plante ses ongles dans ton coeur quand tu ne t'y attends
pas.



joruri 28/01/2010 22:11


Ah, ces artistes...


Arthémisia 28/01/2010 22:15



Tous des fous comme dit...l'autre...
:0025:



joruri 28/01/2010 20:39


En voiture... Hum. Tu n'as pas pensé à un dictaphone ?


Arthémisia 28/01/2010 20:46



J'ai essayé mais je n'aime pas. J'écris encore avec papier et crayon et le plus souvent dans un Moleskine que je trimbale avec moi comme un missel
(!!!). Je rature, je dessine, je prends des notes. Je colle des trucs, j'accumule des mémoires....
Ecrire pour moi, c'est un peu dessiner, composer. C'est une esthétique particulière du mot.
L'oralité en est une autre.



Servanne 28/01/2010 20:08


C'est concis et mystérieux, j'aime !

Bisous Arthi, et tu es invitée à coucouler chez moi ... :)


Arthémisia 28/01/2010 20:21



La mort n'est pas mystérieuse. Elle hurle si fort parfois.

Coucouler? Je suis intriguée....
Bises
Arthi



joruri 28/01/2010 19:44


Je suis passé dans ta galerie. C'est choucard... j'ai aimé "bois" et un tableau avec du rose qui m'a fait penser à du Michaux avec la couleur en plus. On sent quand même une bagarre
avec la matière, ça gicle, ça se frotte et ça chuinte. C'est atmosphérique et évocateur.
Voilà. Pas fâché du détour, sincérement !


Arthémisia 28/01/2010 20:17



Merci, Joruri! Je pense que tu parles de La Blessure rose..mais de là à me comparer à Michaux! Je suis flattée.
Oui, je me bats avec la matière, la matière couleur. Je pense la peinture et elle se pense en moi. Viscérale mais aussi profondément mentale.
J'apprécie doublement tes encouragements car je n'ai pas bcp de temps pour peindre (il me faut l'isolement total de l'atelier) et qu'en ce moment, je me bats avec moi-même pour y jeter mon ancre
un peu plus régulièrement. L'écriture ne demande pas les mêmes contraintes de lieu et de temps et je peux la pratiquer dans les toilettes, dans mon lit, au feu rouge (oulala!) ce qui n'est
vraiment pas le cas de la peinture. Alors des 2 moyens d'expression, la plume prend souvent le pas sur le pinceau et j'en suis la 1ère à en souffrir.
Mais la démangeaison est forte. Je ne peux pas me (re)nier!



joruri 28/01/2010 19:39


Quelles drôles de coutumes on trouve ici-bas..
C'est pas mon câlin préféré.
Alors lequel ? Je t'en pose des questions ?


Arthémisia 28/01/2010 20:09



Jouer avec la mort? Pour sur!
Je préfère jouer à(vec) la vie...Une réponse comme une autre....Enfin pas tout à fait...



châtaigne 28/01/2010 19:30


Ton jour est d'un blanc glacé qui me glace.
Heureusement qu'il y a demain!


Arthémisia 28/01/2010 20:07



Disons plutôt et  pour parler précisément d'aujourd'hui, qu'il a failli l'être. Le blanc est une couleur si terrible.
Heureusement qu'il y a demain, oui et ....hier...



Gérard 28/01/2010 17:07


salut

Bien sur qu tu peux prendre ma phrase..j'en suis honoré
Bisou
Gérard 


Arthémisia 28/01/2010 20:04



Merci Gérard et Bisous
Arthi



juliette 28/01/2010 15:09


étrange photo, j'avoue
le texte a de l'humour
Bises


Arthémisia 28/01/2010 16:25



Humour?....Bien noir alors....
Bisous



Kranzler 28/01/2010 13:25


Vu sous cet angle, la poésie fout le camp, c'est certain...


Arthémisia 28/01/2010 16:24



Ce n'était pas du tout d'elle dont il était question ...mais de pratiquement son contraire : la mort...