Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1181 - Docteur.... B.

Publié le par Arthémisia

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/10/Sandro_Botticelli_041.jpg

 

 

J’attends.

Une autre dame est là, assise de l’autre côté de la pièce. Elle attend elle aussi.

Elle est maquillée comme une voiture volée et mange de ses yeux ronds un vieux numéro de Gala.

J’entends un bourdonnement de voix derrière la porte.

Deux bourdons sortent.

La dame aux lèvres noires se lève dans un brouillard de parfum de supermarché et la suit.

Envie de renarder.

 

J’attends.

Le mur derrière moi a été repeint en bleu turquoise. Celui d’en face est de chocolat. Ca me plait.

J’appuie la tête dans le lagon. Je ferme les yeux.

Paea. PK 19.

Il ne faut pas que je dorme. Pourtant la nuit froide m’a réveillée il y a cinq heures déjà.

La mer vient à moi. La grande.

Je m’entends respirer en vagues successives. Lentement.

Un vini passe.

Je m’enfonce dans le mur. Les vacances….

 

 « Madame…Madame D. C’est à vous ! »

 

Atterrissage.

Vais-je lui dire ?

 

…/…

 

Sur un chemin parsemé d’images qui ne sont pas les nôtres, un jour on a besoin de rencontrer un Printemps.

 

Je lui ai dit.

 

 


© Arthémisia – avril 2010

 

Avec : Hermès chassant les nuages – Extrait du Printemps – Sandro BOTTICELLI, 1477-1478 – Tempera sur bois – Galerie des Offices - Florence

Commenter cet article

aliscan 15/05/2010 13:19



Oh ! J'rekoné ces desesperate wife !



Arthémisia 17/05/2010 06:35



En sommes nous toutes?



La vieille 11/05/2010 13:30



Les salles d'attente où tout commence, les cabinets médicaux où tout s'arrête, les portes ouvertes et fermées, les magsines où il n'y a rien à lire, les gens plus absents encore que dans le
métro, les secrétaires qui font semblant de ne pas te voir souffrir.



Arthémisia 11/05/2010 18:15



Et pourtant parfois on ne sait trop pourquoi, la lueur, l'éclair, l'élan....


Par réaction sûrement.



Ut 11/05/2010 08:12



Si tu commence Ta route comme ça, alors Arthi, l'eau libre de ton Toi unique va pousser ses vagues sur le dos de l'air non souillé.....


Continue!


Baisers.



Arthémisia 11/05/2010 18:11



Je sais que je peux larguer les amarres! Merci de m'encourager, Ut!



Servanne 10/05/2010 23:22



Ah ... j'adore ! je suis avec toi dans cette salle d'attente ... Nous avons vu les mêmes choses,  la trop maquillée, les bourdons, la peinture qui a changé et je suis partie aussi, juste, je
suis partie de l'autre côté de la mer, tu vois où je veux dire ? c'est ça ... ah oui oui, elle était là aussi, nous avons pris le temps de nous connaître, un amour deux vagues ...


Pensées peau et tiques de printemps ...



Arthémisia 11/05/2010 06:25



Pensées peau et coeur pour toi aussi. Tu nages bien.


Arthi



juliette 10/05/2010 18:17



S'enfoncer doucement dans le cocon de l'attente, laisser venir des images heureuses dans le bourdonnement de voix lointaines....


Non! ne me réveillez pas !



Arthémisia 10/05/2010 18:23



Et pourtant et justement parce que je revenais de loin, il le fallait : ELLE m'a écoutée. Mieux : entendue....



Moun 10/05/2010 14:19



Le mystère de l'attente entre évidence et incertitude, entre angoisse et certitude ! Fuir.. fuir l'heure, les minutes... Réussir à sortir de sa carapace pour respirer, pour rencontrer un
Printemps comme tu le dis si joliment... quelques minutes encore ! Laissez-moi mes rêves et mon espoir !
Quelques mots jetés en retour d'émotion procurée par ton texticule :)


Bien à toi



Arthémisia 10/05/2010 17:54



Merci de ta visite dans mon antre Moun.


Le Printemps c'est aussi parfois arriver à libérer sa parole, réussir à évacuer ce qui doit être dit dans les bras de la bonne personne, celle qui saura vous
écouter. Cela n'est pas facile à faire; la bonne personne n'est pas facile à trouver et le moment doit être chois avec  soin.


Mais, quand cela est fait, C'est presque Tahiti!!! Presque.....


Mes bises


Arthi



marlou 10/05/2010 14:00



Se refaire un monde quand le monde s'estompe...


Génial !



Arthémisia 10/05/2010 17:51



Ou quand on ne veut/peut plus le voir....



Bifane 10/05/2010 08:58



Tu as l'art de prendre le grand large. Dans une salle d'attente, on ne saurait mieux occuper le temps. J'avoue que ces lieux-là me stressent à ce point que je m'y trouve comme attaché.
Désagréable.


J'essayerai de trouver Tahiti quand même, la prochaine fois. Mais je crois que la couleur des murs de s'y prête pas si bien...


Bien le bonjour, Arthi' !



Arthémisia 10/05/2010 09:02



Tout est affaire de nécessité, et de métaphore, Bifane. Je crois que plus l'enfermement est grand et l'autre dame outrageusement grimée, plus l'envol est
urgent!


Belle journée à toi, Bifane.



joruri 10/05/2010 08:27



700, voire 750 milliard d'euros de débloqués... (???) C'est le don quichotte qui vont être contents...Bref.


J'avais plutôt l'impression en regardant la peinture qu'il gaulait des idées. Les fruits dans les arbres symbolisant ces idées...



Arthémisia 10/05/2010 08:38



N'oublie pas qu'Hermès est le dieu de la chance, des voyages, un dieu ingénieux et plein de malice ...!



joruri 10/05/2010 08:14



C'est le bon moment pour chasser les nuages, entre le volcan et la tempête financière...



Arthémisia 10/05/2010 08:18



J'aime croire à ton augure!



francis 10/05/2010 06:12



http://www.youtube.com/watch?v=TeaToYHqOfE



Arthémisia 10/05/2010 07:17



Merci Francis pour ce magnifique rêve d'archipels  dont je préfère ne rien dire sauf que je suis totalement fan de BASHUNG et de la troublante Fanny
ARDANT


 



tilk 10/05/2010 00:36



superbe description de l'attente ...je m'y reconnais !!!!


et puis cette fin mystérieuse ....


besos


tilk



Arthémisia 10/05/2010 07:08



Mystérieuse...


Les rébus de vie sont si profonds, Tilk, tu le sais aussi bien que moi.


Bisesà toi aussi.


Arthi