Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1221 - Cela est cela

Publié le par Arthémisia

 

http://www.amorosart.com/image-work-de_chirico_dualite_les_muses_inquietantes-246-450-450.jpg

 


Cela marche à droite.

Cela marche à gauche.

Et quand cela marche à droite, cela traverse pour marcher à gauche. Et inversement.

Et évidement quand cela traverse, au risque de le faire tomber, cela traverse devant cela, comme s’il n’existait pas.

 

Tout à l’heure cela a monté trois étages. Il faisait chaud. Sur le palier du troisième, dans la poussière des travaux, cela a respiré en grand et puis, cela est redescendu.

Il fallait un café à cela. Pour décider de ceci et de cela.

Mais cela n’était nullement obligatoire. Alors cela est arrivé en retard au quatrième. Que faire à cela ?

 

Cela aimait la robe, la petite robe légère, de bleu dégradé.  Un splendide camaïeu de mer et de ciel. Et pourtant cela n’a pas acheté. Parce que…parce que…parce que…cela ne sait pas pourquoi. Alors le lendemain quand cela est revenu, la robe était partie et cela était triste, très triste de cela.

 

Cela avance la main. Puis, brutalement tout se retient. La main se retrouve suspendue en elle-même, ne sachant plus trop quoi faire, fleur abandonnée au geste qui ne vient pas. L’espace soudain est mort. Point de caresse. Ni de retrait dans la poche. Juste l’arrêt en plein vol et la sensation d’une infinie douleur. Là au fond de la gorge. La gorge c’est le lieu des cela.

 

Alors cela ouvre la bouche pour happer l’air. Cela ferme les yeux et les larmes inondent cela.

Mais cela a honte. Alors cela s’en va.

Parce ce que cela ne sait pas. Cela ne sait vraiment pas pourquoi cela est comme cela.

 

 

Copyright © Arthémisia – juillet 2010




Avec :  Giorgio di CHIRICO – Les Muses inquiétantes –

Dualité – 1975 - Gravure – 38x28 cm

Commenter cet article

chris 07/07/2010 17:54



et si c'était ceci à la place de cela, où serait la main...originale inspiration...



Arthémisia 07/07/2010 22:11



Peut-être que l'introversion serait moins forte, et que la main irait?....



lutin 05/07/2010 18:26



Utiliser le "je" pas facile cela fait journal intime, alors on utilise "on" on dépersonnalise, mais aprés tout pourquoi pas "cela" cette chose qui nous embarasse il faut la dépersonnifier n'en
faire qu'un pronom qui ne sera jamais une personne. Belle idée. 



Arthémisia 05/07/2010 18:29



En plus "cela" universalise.... donc aide probablement à se débarrasser du problème!



juliette 05/07/2010 17:48



D'où la douleur d'être "balance"


De cela à cela, de ceci à ceci, on ne sait plus où on en est


 


Bisdoux



Arthémisia 05/07/2010 17:53



Bravo!!Tu as très bien vu et lu !!!!


Cela maintient dans la perpétuelle hésitation et....quand la décision est enfin prise, il est trop tard!


Bisous


A.



la vieille dame indigne 05/07/2010 15:02



La morsure du vide, celle qui laisse les pires marques.



Arthémisia 05/07/2010 17:33



Morsure du non-fait, de l'ignoble indécision, qui laisse, oui,  au bord du vide.



Ut 05/07/2010 09:10



Tout à fait d'accord!... et je dirais même qu'il y en a des dizaines de cela qui se rejoignent tous au point d'aiguille du centre.



Arthémisia 05/07/2010 17:32



je crois que l'aiguille travaille en tous points...pas de centre...



Ut 05/07/2010 08:20



Relu ... que dis-je! Respiré pour la Nième fois ce matin sur le phone ; cela assis au creux du lit de l'encore sommeil : il a coulé comme un rafraîchissement jusqu'à ce cela que tu sais.


Merveille!


Mais pourquoi donc cette illustration? Le cela pile et le cela face? (sourire)


Et fi! des définitions du dictionnaire... cela existe bel et bien : l'âme n'est pas dans les dictionnaires!



Arthémisia 05/07/2010 08:29



Je ne sais pas si c'est vraiment un côté pile et un côté face. J'ai plutôt l'image d'un tricotage, de fils entremêlés qui se portent (se supportent...dans
tous les sens du verbe) les uns les autres, d'un joyeux mesclun de couleurs, de matières, d'épaisseurs différentes.


D'un qui regarde l'autre mais est l'autre aussi, et réciproquement. Ce n'est pas clair ce que je raconte là! Enfin d'une entité d'entrelacs qui font l'être,
avec ses dualités, ses trialités, ses quadrialités....(j'suis pas certaine que ça existe ça!)


C'est pour cela (!) que le bout du milieu dont je parlais à Frédéric risque d'avoir la même saveur que les extrémités!


 



Frédéric 05/07/2010 07:41



Prend un bout de  qq chose, il y a un bout à chaque bout


coupe le en deux, il y a toujours un bout à chaque bout


c'est cela


(et merci à Raymond Devos ;o) )


La Vie est infinie ment courte


il ne reste qu'à la vivre, ici


cela c'est l'objectiver, la penser


bises amusées et pleines d'amitié



Arthémisia 05/07/2010 07:46



Et si tu prends un bout au milieu?



Frédéric 05/07/2010 06:37



cela /sǝ.la/



Pronom permettant de remplacer un objet lointain (ou un être vivant dont on ignore la nature). Par contre (à l'inverse du pronom ceci), il ne remplace jamais une personne.




Arthémisia 05/07/2010 07:16



Tout à fait d'accord mais la partie ne fait pas le tout. Un cela peut ainsi être un morceau d'une personne, notamment une partie de sa personnalité, de ce
qui fait qu'elle est elle.


.. et c'est là que cela se  complique!



stellamaris 05/07/2010 03:08



Comment cela put-il t'inspirer un beau texte comme cela ? Bises.



Arthémisia 05/07/2010 07:12



Sourire...


Suis-je la seule à avoir un cela, ce cela?


Bises



laure K 05/07/2010 01:03



cela est ainsi... mais comment cela pourrait-il en être autrement ?


 



Arthémisia 05/07/2010 07:11



Cela se pourrait si cela n'était pas.