Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1565 - Douceur d'après midi

Publié le par Arthémisia

 

IMGP6195

 

 

 

Il est doux de rêver que la chair blanche des nuages enguirlandés sur les fils électriques devient la couette d’une nouvelle paresse.

Il est doux de rêver que des oiseaux d’orange portent leurs douces fleurs aux filles de saison.

Il est doux de rêver que la vanille est orchidée au fond de la tasse.

Il est doux de rêver au bois rouge du bureau dans la forêt humide de vapeurs exotiques.

Il est doux de rêver que l’ami ne ment pas et que l’enfant viendra.

Il est doux de rêver au dernier homme.

 

 

© Arthémisia – déc 2011

 

 

 

Avec : Origami oiseaux  pour le sapin  blanc © Arthémisia

sur les conseils avisés de Thomas.

 

Commenter cet article

Christophe 25/12/2011 21:08


Et s'il n'en reste qu'un... (en tout cas, j'essaierai d'être celui-là)


A nouvelle vie, nouvelles envies, nouvel univers... quand on est au début d'un nouveau cycle ce genre d'envie est plutôt bon signe : de l'imagination, de l'energie qui est présente pour faire
peau neuve, recommencer un nouveau cylce, une nouvelle vie ! Bonne année ! Bonne nouvelle vie !

Arthémisia 25/12/2011 21:22



Etre le dernier homme ne me parait pas simple : c'est une sacrée responsabilité. Celle de la mémoire....


 



monik 20/12/2011 10:52


A la puissance du rêve! Eh bien si "l'ami ment" on peut toujours le rêver ne mentant pas!


A une époque je disais à ma fille , on va faire un sapin symbolique ( carton, bouleau...,) ça n'a jamais marché . Pour elle et son précis de botanique un sapin  de Noël c'est ce résineux à
feuilles sombres qui demandaient d'être surchargé des lumières qui repoussent la nuit.

Arthémisia 20/12/2011 11:27



L'ami a menti. Il n'est plus l'ami.


 


Etant seule désormais, je ne me voyais pas transportant un "vrai" sapin et encore moins rachetant le "décorum". J'ai trouvé une ruse économique et pas trop grande pour n'avoir à ses pieds que la
place pour mettre des mots doux...



Ren 19/12/2011 23:43


c'est  extrait 
d'un article  où ils parlent des  "acanthes"

Arthémisia 20/12/2011 08:23



Algue blanche



Ren 19/12/2011 21:44


ça je m'en doute,  c'était pour faire  "transition"  avec Matisse.

Arthémisia 19/12/2011 22:07


Je ne connaissais pas celui de HM. Très à mon goût. Merci.


Ren 19/12/2011 21:25


en papiers  découpés...


un sapin... 


ça se peint...


 


H M

Arthémisia 19/12/2011 21:34


Il est en bois peint en blanc!


Fbd 19/12/2011 14:49


Très bonne idée (et réalisation!) que ces oiseaux orange évocateurs de liberté! Bonnes fêtes à toi, Arthi!

Arthémisia 19/12/2011 18:10



Je les ai eu sous d'autres cieux.


Mais j'ai emporté avec moi tout ce qui avait été fait de mes mains. Je les sens bien dans mon nouveau chez moi, aussi modeste(s) soi(en)t il(s).


 


A toi aussi Françoise, de très belles fêtes!



Nath 19/12/2011 14:45


Ah............la douceur...


Ce qui est doux là à l'instant, c'est de la lire sous tes yeux...


Que ces instants à venir en soient tout teintés encore...
Ici, le ciel est doux gris...beau et tranquille..
Bisous


Nath

Arthémisia 19/12/2011 18:09



Tout est aujourd'hui couleur de vacances.


Bises


Arthi



Cédric 19/12/2011 11:54


Mon regard a vu cet arbre sans en être "emballé", mais il fut attiré par cet exemplaire envoûtant de ta collection chélonienne ! 

Arthémisia 19/12/2011 18:07



ah! ah! Bien vu pour la tortue qui est une des trois "lumineuses" de la collection.


Quant au sapin, c'est le seul objet un tantinet  "noël" de mon appartement. J'ai laissé tous les bling-bling derrière moi.



Lucien 19/12/2011 09:21


Je suis ravi de voir que tu as écouté ton corps fatigué ...

Arthémisia 19/12/2011 09:22



Pour faire cela je n'ai aucune difficulté!



Suzâme 19/12/2011 08:51


Bonjour Arthi,


Avant de partir dans le froid et m'enfermer pour la journée, me poser sur ta couleur qui reprend vit. Orange, non ce n'est pas la fin du monde, c'est un fruit ou un soleil qui s'endort sur la
mer, c'est toi quand tu respires enfin l'instant d'existence.


Je laisse dans un coin de ma tête ton dernier vers, la blessure de l'orange. A bientôt. Suzâme

Arthémisia 19/12/2011 08:57



Bonjour Suzâme,


Oh, ce n'est pas une blessure, pas du tout!


C'est un rebondissement, celui qui ouvrit les portes et permit l'élan.


Bon courage pour ta journée.


Arthi


PS: ta faute de frappe sur le mot Vie/Vit me fait sourire!!!



tilk 19/12/2011 00:53


j'aime tes doux rêves...


besos


tilk

Arthémisia 19/12/2011 08:22



Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de nous...


Belle journée.


Arthi



Frédéric 19/12/2011 00:45


sympa le sapin blanc et ... orange 


et Bécaud :


Il y a des milliers d'années


(Il y a des milliers d'années)


Qu'il était beau, ce nouveau-né


(Le premier homme !)


 


Le premier homme est décédé


(Le premier homme est décédé)


Ses descendants nous ont donné


(Athènes et Rome !)


 


Et puis, le monde a voyagé


(Et puis, le monde a voyagé)


Les rois de France et les Anglais


(Et puis, Cambronne !)


 


Et puis, les temps ont bien changé


(Et puis, les temps ont bien changé)


Et puis, les gens se sont parlé


(Par téléphone !)


 


On a choisi la Liberté


(On a choisi la Liberté)


Mais on sait pas en profiter


(On est des pommes !)


 


Où elle est, la Fraternité ?


(Où elle est, la Fraternité ?)


Quand tu demandes le plombier


(Y a plus personne !)


 


Et nous voilà presque arrivés


(Et nous voilà presque arrivés)


Ne crois-tu pas, en vérité


(Que l'on déconne ?)


 


Il faudrait quand même éviter


(Il faudrait quand même éviter)


Que ton enfant soit le dernier


(Le dernier homme !)


(Que ton enfant soit le dernier)


(Le dernier homme !)

Arthémisia 19/12/2011 08:20



Merci pour Bécaud.


Je ne l'ai pas trouvé en vidéo mais juste en streaming là