Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1215 - Gourmandise...

Publié le par Arthémisia

 

http://www.galerie-melki.fr/sites/www.galerie-melki.fr/files/Martial-RAYSSE.jpg

 

 

Crunch ! Crunch ! Crunch !


Bleu électrique


La fille insectivore


Dévore


Chaque jour


Son cafard


Eclectique

 


 

Copyright © Arthémisia – juin10

 

Avec : Martial RAYSSE – Brigitte

 

Commenter cet article

juliette 25/06/2010 18:02



Ah mes fautes de frappe !!!!


c'était "éviter"


là c'est plus clair je crois


 


Bisoux



Arthémisia 25/06/2010 18:06



Là Oui!


Les fruits amères ont se les prend parfois en pleine figure, tu sais....


Je vais remettre un peu de rose...et ça ira très bien ce soir : ciné-club!


Bisous


Arthi



juliette 25/06/2010 09:50



Je te comprends ma belle, mais essaie d'inviter les fruits abimés...


Pas facile ârfois, ils cachent leur pourriture au coeur


 


Bises



Arthémisia 25/06/2010 17:55



Je ne comprends pas le sens de ta pensée.


Désolée. Peux tu m'expliquer cela en d'autres termes.


Bises


A.



VDI 25/06/2010 02:16



Oh ce pompon, moi j'aurais plutôt dit "shpountch"... mais va savoir ...



Arthémisia 25/06/2010 17:47



Je précise si tu ne le sais pas que je ne parle jamais de l'oeuvre mais qu'elle vient se rajouter, accompagner mon texte.


L'idée de la poudre (aux yeux?) qui camouflerait le cafard, qui apporterait du rose, du doux, du tendre,  de la caresse, me plait assez....



francis 24/06/2010 14:07



http://www.youtube.com/watch?v=04V0fWGKiH8



Arthémisia 24/06/2010 15:26



Qui ne tentent rien n'a rien....



Servanne 24/06/2010 09:51



Très musical ce texte, entre psychédélique et robotique, art des mots qui déoupent croquants,  le plaisir gustatif, un bon morceau de chocolat, mais à la rose merci Madame !


et j'hésite entre le bleu électrique et le pinky fresh, tu me diras ...



Arthémisia 24/06/2010 10:37



Il me semble que c'est l'association des couleurs, de la tendresse du rose poudré et du bleu de la gégène des jours, qui nous fait, plutôt qu'une seule
d'entre elles dans toute sa cruauté univoque qui nous accable.