Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

889 - La Robe de feu

Publié le par Arthémisia

 

Cette fois Juliette a choisi MUNCH pour nous faire parler sur Papier-libre

 

 

 

 

C'est avec elle qu'il danse

Les yeux dans les yeux

C'est avec lui qu'elle danse

Dans sa robe de feu.

 

C'est avec elle qu'il danse

La main dans la main

C'est avec lui qu'elle danse

Le rouge lui va si bien.

 

L'amour est mort ce soir

Je porte une robe noire.

J'avais mis ma robe blanche

Puisque c'était dimanche...



Copyright © Arthémisia - mars 2009

 

Avec :  Edvard MUNCH - Le Bal

 

Commenter cet article

fbd 17/03/2009 09:05

Dans toute cette immobiiité et cette solitude, je ne vois que cette robe rouge "qui lui va si bien" comme tu dis (on dirait des mots de Brel… :-)); cette robe qui s'enroule autour des pieds de son amoureux!!

Arthémisia 17/03/2009 13:01



Je ne voyais vraiment rien d'autre à dire, comme si c'était là, dans cette robe que tenait la seule lueur d'espoir du tableau.



entité 16/03/2009 23:11

Je l'espere.

Arthémisia 16/03/2009 23:15



ET MOI DONC!



joruri 15/03/2009 17:48

Je dirais cela:Aucune danse jamais ne fut plus immobile et immobilisante, que celle mimée par des spectres évidés de leur cœur.

Arthémisia 15/03/2009 18:08



Je sens la mort rôder, ça c'est une évidence...Mais le couple du milieu semble vouloir s'en échapper dans une danse illusoire.
Y arrivera-t-il?



catherine 15/03/2009 17:38

Pour la plupart de mes textes, je ne suis pas contente...ça permet de tenter de s'améliorer...

Arthémisia 15/03/2009 18:02



Je crois pouvoir dire sans prétention que j'arrive à "sentir" le "bon" dans ce que j'écris (ou du moins le pas trop mal...sauf quelques textes qui
m'ont percutée dès leurs mots posés) et que c'est souvent quand il vient tout de suite, dans l'immédiateté. Si je dois réfléchir trop longtemps , si je retourne mon idée et mes mots, je fais de
la daube...ou du moins un petit sandwish SNCF insipide...!



jioruri 15/03/2009 17:30

Il faut le réécrire dans ce cas.

Arthémisia 15/03/2009 17:37



Oh, non! Cela sentirai le laborieux...Je me connais. J'ai horreur de ça.
Je préfère tourner la page...et écrire autre chose. Ce texte n'engage vraiment à rien, je n'y joue pas ma vie alors ...pfff! ...je l'oublie....



catherine 15/03/2009 17:23

Tu as écrit au plus près du tableau...

Arthémisia 15/03/2009 17:25



Je voulais faire un très texte court, aussi incisif qu'est la douleur dans le tableau mais ce texte est mauvais....



joruri 14/03/2009 15:54

La nature comme je la rend est idéalisée, c'est une peinture naïve.Elle est un espace divin où sommeille le Mystère. Le Mystère pour moi est l'espace de la vie.Je crois à la Grâce, pour l'avoir éprouvée.Le temple est le lieu où le sacré est à vivre.La nature m'est un temple.Quand je dis ici ou là que je suis le moine d'un temple invisible, c'est à prendre à la lettre.La nature et les êtres sont des enfants du Mystère.J'éprouve mon être comme distortif; Les coups m'ont déformés. Le mystère est le lieu où chuchote la source guérissante.Et je prie beaucoup.

Arthémisia 14/03/2009 17:42



Il me semble que tu n'es pas le seul...
Même si notre Dieu n'a pas la même image...il est le même, enfin je crois, sous un autre aspect...



joruri 14/03/2009 15:03

Comme tu le sais, je ne supporte pas de me repaître de tristesse, ni n'aime l'art qui la met en scène, parce que ceola m'affecte d'une façon toute à fait particulière.On ne fait pas une expo de photos marines à un noyé...

Arthémisia 14/03/2009 15:39



Je comprends. Moi ce qui me dérange dans ce tableau c'est la solitude de chacun dans la foule. On n'en revient à ce dont nous parlions chez toi.

Pourtant contrairement à toi, j'essaie encore d'apprendre à nager!!! Et l'Art me semble pour le moment la seule leçon possible comme la Nature pour toi, probablement.



Manureva 13/03/2009 17:53

Il règne vraiment une ambiance triste sur ce tableau !

Arthémisia 13/03/2009 17:58



Munch n'est pas un peintre de la légèreté, mais du constat d'une certaine douleur, à commencer par la sienne.
Bienvenue ici Manureva, au nom qui me rapelle de si bons moments...
Arthémisia



joruri 13/03/2009 13:25

Sont tristes comme des bonnets de nuit ces bonshommes.En fait la toile toute est triste.Heureusement, la femme en blanc donne un signe de vie.

Arthémisia 13/03/2009 13:29



Je ne trouve pas que cette femme soit joyeuse non plus. Ce n'est effectivement pas le Moulin de la Galette!
Même le couple central semble aller au sacrifice plus que de prendre du plaisir à la danse.Munch....



joruri 13/03/2009 08:34

Tous les hommes sont en noir.Pour eux, pas de dimanche...

Arthémisia 13/03/2009 12:40



Ou pas de semaine...Ne verrais tu que la bouteille à moitié vide?!!!



entité 13/03/2009 00:52

Bien vu

Arthémisia 13/03/2009 06:02



"L'essentiel est invisible pour les yeux "
St Exupéry